in

Voici l’Ecocapsule, un habitat autonome pour vivre loin de la société !

Crédits : Ecocapsule

Ce concept est assurément fait pour les personnes désirant vivre hors réseau ! Il s’agit d’une capsule de taille réduite fonctionnant à l’énergie solaire et éolienne. Malgré sa taille, cette micromaison dispose de tout le confort nécessaire !

Une micromaison confortable…

Comme l’affirme Designboom, l’Ecocapsule a été lancée en Amérique du Nord lors du NYCxDESIGN 2019, un rassemblement annuel qui se déroule à New York du 10 au 22 mai. Durant cet événement, l’Ecocapsule a été exposée en plein Times Square ! Le designer slovaque Tomáš Žáček, à l’origine de ce concept, est sûrement ravi de cette expansion, car jusqu’à aujourd’hui elle était seulement disponible en Europe.

Prenant la forme d’un œuf couché, l’Ecocapsule dispose d’une surface de seulement 8,2 mètres carrés. Néanmoins, cela semble assez pour disposer d’un confort plutôt sympathique : lit double escamotable, kitchenette, bureau inclinable, douche et toilettes. Le site officiel du fabricant promet que l’Ecocapsule peut notamment servir de chalet, de chambre d’hôtel, de caravane, de bureau mobile, de station de recherche. En somme, il est possible de disposer d’un certain confort tout en s’isolant des villes. Les premières 50 Ecocapsules sont actuellement en vente à un prix de 80 000 euros, dont 2 000 euros de caution.

Vivre loin de la ville ? Pourquoi pas avec cette capsule autonome ?
Crédits : Ecocapsule

…et autonome !

Cet habitat réduit peut être installé n’importe où ou presque. En effet, l’Ecocapsule est autonome en énergie grâce à ses panneaux solaires et sa petite éolienne placée sur le toit. De plus, un système capable de filtrer l’eau de pluie est présent, fonctionnant également avec l’eau provenant d’une rivière ou d’un lac. Par ailleurs, la maison est dotée d’autres systèmes permettant un confort optimal : ventilation, climatisation et chauffage.

Les logements alternatifs de petite taille font l’objet de concepts toujours plus nombreux. Dernièrement, une ville néerlandaise a créé les premières maisons habitables imprimées en 3D. À Hong Kong, il existe un genre d’appartements baptisé OPod. Ce concept original a pour but de combler les espaces vides entre les bâtiments (et sous les ponts) en empilant ces logements en forme de tuyau les uns sur les autres. Question évasion, évoquons le Koroc, un petit bateau pouvant servir de maison sur l’eau mis en location par la société canadienne Daigno.

Sources : DesignboomSain et Naturel

Articles liés :

Ils ont créé une maison bon marché, open source et biodégradable !

Et si nous vivions dans des maisons invisibles ?

Voici le tout premier lotissement de maisons imprimé en 3D !

Notez cet article