,

Kamikatsu, ce village japonais qui ne produira plus aucun déchet en 2020

Credit: Capture video

Les habitants d’un petit village au Japon ont décidé à l’unisson de prendre le problème des déchets et du réchauffement climatique à bras le corps. Malgré quelques contraintes, leurs efforts ont fini par payer et le village ne produit aujourd’hui quasiment plus de déchets.

C’est en 2003 que les habitants du village de Kamikatsu, au sud-est du Japon, décidèrent d’adopter un programme de recyclage rigoureux visant à ne plus produire de déchets. Peuplé de 1 700 âmes, le village tout entier s’est mis à trier, laver et composter ses propres ordures. Aluminum, plastique, carton, papiers… en tout, les villageois comptent 34 poubelles différentes qu’ils doivent eux-mêmes acheminer au centre de recyclage de la ville.

Bien sûr, la tâche ne fut pas aisée, mais les habitants expliquent aujourd’hui que ce programme fait partie de leur quotidien. 80 % des déchets du village sont maintenant recyclés, réutilisés ou compostés et seulement 20% sont encore envoyés dans les centres d’enfouissement. Mais d’ici 2020, Kamikatsu prévoit de ne plus avoir recours à l’enfouissement.

À l’heure où un texte d’accord universel sur le climat vient d’être ratifié par 195 pays lors de la COP 21, Kamikatsu a retenu l’attention internationale pour son objectif ambitieux. Le Japon, d’autre part, s’est engagé pour le recyclage. Les entreprises sont tenues par la loi de recycler, et les systèmes de tri du pays sont parmi les plus vastes au monde. Dans la deuxième plus grande ville du Japon, à Yokohama et ses 3,7 millions d’habitants, les citoyens disposent d’un manuel de 27 pages sur la façon de trier plus de 500 articles différents.

Source : Good Mag