in ,

Âgé de 7 ans, il fonde une banque d’enfants pour l’environnement !

Crédits : capture YouTube / Ministerio del Ambiente - Perú

Il y a quelques années, un jeune péruvien de 7 ans était devenu le plus jeune banquier du monde. Réservée aux enfants, cette banque distribue de l’argent en échange de déchets recyclables. Plusieurs fois récompensée, l’initiative semble avoir de beaux jours devant elle.

Le plus jeune banquier du monde

En 2012, José Adolfo Quisocala Condori venait d’avoir 7 ans lorsqu’il a créé la Banco Cooperativo del Estudiante Bartselana. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet habitant de la ville d’Arequipa (sud du Pérou) est très précoce !

Le concept de sa banque ? Inciter les jeunes à trier leurs déchets en mettant à leur disposition un endroit où les déposer contre une somme d’argent. En 2019, cette banque semble être un moyen très intéressant de lutter contre la pauvreté, comme l’expliquait le quotidien local Corriere della Sera dans un article du 17 juin 2019.

Une initiative récompensée

“À l’école, mes camarades utilisaient leur argent pour des autocollants, qu’ils finissaient par jeter par terre. Ce qui, en plus, polluait la planète”, a déclaré José Adolfo Quisocala Condori dans une interview réalisée par le gouvernement péruvien en 2014 (voir en fin d’article).

L’idée a germé dans la tête du jeune garçon en accompagnant son père, professeur d’économie. L’enfant avait déjà compris qu’il s’agissait d’une initiative gagnante permettant aux enfants de subvenir à leurs besoins et éventuellement d’épargner, et ce, tout en respectant l’environnement. Deux récompenses sont venues soutenir le projet, à savoir le Prix international Unicef (2014) et le Prix du climat pour les enfants (2018).

D’autres kiosques de ce type devraient bientôt fleurir aux quatre coins du Pérou !
Crédits : Banco Cooperativo del Estudiante Bartselana

Comment fonctionne la banque ?

Les 3 000 enfants ayant ouvert un compte ont dû signer un contrat sur lequel se trouvent certaines conditions. Dés l’ouverture, chaque nouvel adhérant s’engage à apporter 5 kg de déchets recyclables et 1 sol péruvien (27 cents d’euro). Après cela, chacun reçoit une carte bancaire. Selon le contrat, chaque enfant doit apporter au moins un kilo de déchets recyclables par mois. Chaque kilo permet de rapporter 80 centimes de sol (22 cents d’euro) qui seront reversés sur leur compte.

Il faut également savoir qu’il est possible d’échanger les déchets contre de la nourriture, des vêtements ou encore des fournitures scolaires. Par ailleurs, les déchets récoltés – environ 1 tonne par semaine – sont redirigés vers des sociétés spécialisées dans le recyclage. À Arequipa, sept kiosques représentant la banque ont été ouverts. Aujourd’hui âgé de 14 ans, José Adolfo Quisocala Condori a pour objectif d’ouvrir des kiosques similaires dans plus d’une vingtaine de villes au Pérou et tente d’exporter le concept dans d’autres pays d’Amérique du sud.

Cette initiative rappelle un autre fait d’actualité assez proche. Il y a quelques semaines, nous évoquions en effet un programme permettant d’obtenir des crédits sur une carte de transport. Cela se passe à Istanbul (Turquie) où  les citoyens peuvent mettre au recyclage leurs bouteilles en plastique et payer les transports en commun.

Sources : Corriere della SeraWe Demain

Articles liés :

Cette société transforme de vilains déchets en meubles design

Japon: un bar entièrement construit à l’aide de déchets recyclés !

10 initiatives au quotidien pour prendre soin de la planète à tous les niveaux