in

À 16 ans, elle invente un matériau 100% naturel pour combattre la sécheresse

Les questions autour de la ressource eau se feront de plus en plus pressantes à l’avenir. Une nouvelle invention permet de combattre la sécheresse touchant les récoltes, et c’est une lycéenne de 16 ans qui y a pensé, bravo ! Explications.

Kiara Nirghin est une Sud-Africaine de 16 ans vivant à Johannesburg, une lycéenne comme une autre à priori. Cependant, l’adolescente a fait murir une idée pour combattre la sécheresse dans son pays, sévèrement touché. En Afrique du Sud, la pire sécheresse depuis un siècle a eu lieu dernièrement (fin 2015/début 2016), causant une situation désastreuse dont le salut est notamment arrivé par la solidarité entre les personnes.

Avec son projet baptisé « No more Thirsty Crops » (fini l’assèchement des cultures) la jeune femme a remporté le Google’s Community Impact Award 2016, un prix récompensant les inventions ayant un impact communautaire bénéfique. Kiara Nirghin a associé des peaux d’orange et des avocats pour créer un polymère ultra-absorbant (SAP) , capable de contenir 100 fois son poids en eau, un miracle ! L’invention est destinée à servir l’agriculture, c’est-à-dire que le fameux polymère sera disposé dans les champs, ce qui permettra de retenir l’eau.

Superabsorbent Polymer (SAP)

« Kiara a trouvé un matériau idéal et qui, produit à partir de peaux d’orange, ne nuira pas au budget des agriculteurs. À force de recherches, elle a trouvé une façon de le transformer en stockage d’eau prêt à être utilisé à même la terre en y ajoutant de l’avocat » explique Andrea Cohan, responsable du programme du concours organisé par Google.

Le polymère est 100% naturel et biodégradable, peu couteux et performant, un aubaine pour les agriculteurs, surtout qu’il n’y a aucun risque d’épuisement du sol ou de nuisance envers les récoltes.

La jeune Kiara Nirghin s’est montrée très perspicace et futée lorsqu’elle a de créé son matériau. En effet, cette dernière a remarqué que les différents super-absorbants contenaient tous du polysaccharide, un composant naturellement contenu dans la peau d’orange en grande quantité. Les avocats ont pour leur part été choisis pour leur huile, nécessaire à la création du matériau final obtenu après de multiples tests, montrant également le courage de la lycéenne.

Sources : Mr MondialisationPositivRMa Chaine Étudiante

Crédit images : Page projet de Kiara NirghinAlimenterre