in ,

Australie : il enflamme une rivière pour dénoncer l’exploitation du gaz de schiste

Une vidéo a été publiée par un député écologiste australien et fait le buzz sur la toile. On y voit un homme mettre le feu à une rivière, un phénomène qui selon le député, serait causé par la fracturation hydraulique, procédé permettant l’exploitation du gaz de schiste.

Le député écologiste australien Jeremy Buckingham a trouvé une façon originale de dénoncer un scandale environnemental. Ce dernier a réalisé et publié une vidéo le 22 avril 2016, montrant un homme enflammer la rivière Condamine située dans l’état du Queensland, dans le nord-est du pays.

“Incroyable, une rivière en feu !” s’écrie le député Jeremy Buckingham, également présent sur la vidéo. “Parfois, une image vaut des milliers de mots […] C’est la chose la plus incroyable que j’ai jamais vue. Une tragédie pour le bassin Murray-Darling” poursuit-il en s’écartant du feu simplement obtenu à l’aide d’un allume-gaz.

Selon lui, ce phénomène serait à relier à l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique dans la région. D’importantes quantités de méthane se trouveraient dans les eaux, en témoignent les bulles apparaissant à la surface. En effet, à proximité de la rivière se trouve un site d’extraction de gaz de charbon appartenant à la société Origin Energy.

“Certains se sont inquiétés que la fracturation hydraulique et l’extraction de gaz de charbon puissent pousser le gaz à migrer à travers la roche” indique Jeremy Buckingham.

De grandes quantités d’eau sont injectées dans le sol, auxquelles on ajoute du sable, des biocides, des lubrifiants et autres détergents. Le but ? Faire remonter le gaz à la surface à travers les fractures et ainsi le récupérer. Les locaux s’inquiètent de cette exploitation depuis des années alors qu’une enquête l’Organisation fédérale pour la recherche scientifique et industrielle (CSIRO) a débuté en 2012.

“Le gaz a commencé à créer des bulles dans la rivière peu après que l’industrie du gaz de charbon a décollé dans la région du Chinchilla. Depuis, le volume de gaz a massivement augmenté et s’est répandu dans la rivière” explique le député écologiste, rappelant au passage que le fait que le méthane n’a pas été relié à l’exploitation du gaz de schiste dans l’enquête du CSIRO était “invraisemblable”.

Voici la vidéo mettant en scène la rivière Condamine en feu, publiée sur la chaine Youtube du député Jeremy Buckingham :

Sources : MaxiSciencesLe Monde