Deux ingénieurs philippins ont mis au point une imprimante 3D de mini panneaux solaires

Les énergies fossiles sont plus que jamais décriées mais représentent encore plus de 80% de la production totale d’énergie primaire dans le monde. Cependant, de plus en plus de jeunes entrepreneurs contribuent à démocratiser les énergies renouvelables. Aux Philippines, un duo d’ingénieurs a créé une machine capable de fabriquer des mini-panneaux solaires !

Les philippins Hawn Frayne et Alex Hornstein ont récemment mis au point une imprimante 3D capable de réaliser rapidement des panneaux solaires. Baptisée Solar Pocket Factory (usine solaire de poche), cette machine intègre les récentes technologies d’impression 3D afin de produire des panneaux en un temps record, à moindre coût, tout en encourageant une production et une utilisation locale.

Le but est de rendre l’énergie solaire accessible à tous, une petite révolution clairement désirée par les deux ingénieurs philippins. On le sait, la production de panneaux solaires est encore trop onéreuse pour concurrencer les énergies fossiles. D’ailleurs, la production d’un panneau solaire de petite taille reviendra proportionnellement plus chère que celle d’un grand panneau destiné aux habitations ou aux centrales solaires. La Solar Pocket Factory fait principalement un travail d’assemblage, ce qui laisse supposer une préexistence des matériaux.

L’assemblage cause une augmentation des coûts de fabrication et de production, pour une qualité parfois douteuse, souvent issu de productions en sous-traitance dans des pays où la main d’œuvre est bon marché. L’impression 3D pourrait incarner une véritable solution pour réduire toutes ces dépenses de près de 25% et limiter les produits défectueux.

Alex Horstein avait lancé en 2013 une campagne de financement participatif sur Kickstarter, permettant de lancer la première phase du projet, c’est à dire la fabrication des machines et panneaux envoyés aux donateurs qui ont été plus d’un millier, pour une somme récoltée dépassant les 75.000 dollars.

Ce projet va encore plus loin puisque les deux ingénieurs désirent désormais proposer des kits qui donneraient la possibilité aux usagers d’alimenter ou recharger n’importe quel appareil : les Solar Pocket Kits. La vidéo visible en fin d’article montre le procédé.

Limiter les coûts de production, permettre une longévité accrue, tout en encourageant une production locale sont les objectifs du projet qui semblait placé sur de bons rails. Cette révolution énergétique souhaitée par la miniaturisation des panneaux aura-t-elle lieu ? Pas sûr, puisque si les donateurs de la campagne de crowdfunding ont tous reçu leur Solar Pocket Factory, le projet n’aura malheureusement pas trouvé écho à une échelle plus large.

En revanche, l’énorme défi de rendre possible un accès à des ressources énergétiques durables et abordables financièrement reste à réaliser. Près d’1,3 milliard de personnes n’auraient à ce jour pas accès à l’électricité dans le monde. Il serait donc dommage que ce genre de projet tombe dans l’oubli.

Sources : InhabitatMr Mondialisation

Crédit photos : KickStarter