in

Eco Baba, l’homme qui redonne vie aux rivières indiennes

Cet homme charismatique et fédérateur a mobilisé un grand nombre de ses concitoyens au nettoyage d’une rivière polluée dans la province indienne du Penjab. CitizenPost vous fait découvrir Eco Baba, un homme plein de bon sens !

Le terme « baba » est généralement utilisé dans le sous-continent indien comme marque de respect et d’affection envers les personnes âgées, entre autres. Sant Balbir Singh Seechewal, alias Eco Baba, est à l’origine d’un projet complètement fou : le nettoyage de la rivière Kali Bein sur 160km, cette dernière étant devenue depuis quelques années l’égout à ciel ouvert de 6 villes et pas moins de 40 villages.

Ces pollutions gigantesques touchant l’eau et les terres, issues des déchets domestiques mais également de l’industrialisation de la région et de l’utilisation d’engrais chimiques dans l’agriculture, sont à l’origine de maladies touchant la population locale ainsi que d’une baisse de la productivité agricole.

Eco Baba a réussi à sensibiliser les populations locales sur l’effet de ces pollutions sur la rivière et ses impacts sur l’environnement et la santé. Il leur a expliqué qu’il ne fallait pas seulement nettoyer la rivière, mais également ne plus y évacuer les eaux usées. D’anciens moyens de traitement des déchets ont été redécouverts et un accord sur le partage des eaux recyclées a été trouvé entre les différentes localités.

Eco Baba assis au bord de la rivière Kali Bein dépolluée
Eco Baba assis au bord de la rivière Kali Bein dépolluée

L’initiative d’Eco Baba est née en l’an 2000, une époque à laquelle la rivière Kali Bein était menacée d’assèchement. Aujourd’hui, la rivière n’est plus polluée, et la pêche a même été proscrite afin de préserver la biodiversité. Les sources naturelles approvisionnent de nouveau la rivière et les berges ont été consolidées et aménagées où de nombreux arbres ont été plantés, pour devenir un lieu de promenade et de bain rituels.

eco-baba-inde-riviere-kali-bein-pollution-03

« Nous avons prouvé qu’il est possible de rendre à nos rivières leur pureté si nous nous réunissons. Il est temps de le faire à une plus large échelle » explique Eco Baba, qui a réussi son action sans aucun soutien politique.

Le combat continue cependant pour Eco Baba, qui s’adresse désormais aux tanneries mais également aux autres usines polluantes qui rejettent leurs eaux usées dans les cours d’eau indiens. Eco Baba désire faire prendre à son combat une dimension nationale, puisque la situation actuelle traduit d’une manière générale un échec cuisant des pouvoirs publics à limiter les productions industrielles dans le pays.

eco-baba-inde-riviere-kali-bein-pollution-04

Sources : Mr MondialisationPositivR

Crédit Photos : Sant Balbir Singh Seechewal sur Facebook