in ,

Une serre révolutionnaire pour lutter contre la pénurie d’eau dans les pays arides

L’eau est une préoccupation majeure pour certains pays soumis à un climat aride, qui plus est dans un contexte de réchauffement climatique et de distribution des précipitations altérée. Une serre parfaitement ingénieuse a été mise au point par une ONG spécialisée dans la permaculture.

Mathilde Richelet et Bassel Jouni sont les fondateurs de l’ONG Roots Up, qui promeut la permaculture, cette méthode systémique de conception d’habitats humains prenant en compte la bio-diversité des écosystèmes. Roots Up est chargée de développer ce type de méthode dans la région de Gondar en Éthiopie, dans le nord du pays.

“Notre enseignement porte aussi sur la culture des sols et sur les bonnes pratiques de l’usage de l’eau (compost, paillage, plantes vivaces) pour que l’eau collectée soit utilisée de la façon la plus efficace possible et pour qu’elle puisse être stockée dans le sol pour une longue période.”

Au delà de la pédagogie, le couple a mis au point un système d’irrigation sous serre destiné aux agriculteurs locaux adhérant au programme Roots Up, dont le but est d’opérer le retour d’une agriculture nourricière durable et performante sur le long terme. La province de la ville de Gondar (200.000 habitants), est une zone très impactée par le réchauffement climatique rendant de plus en plus difficile toute culture vivrière (voir l’onglet “Defis” sur le site de l’ONG).

BlXtQaf

Cette serre récupère l’eau volatile présente dans l’air ambiant par un procédé assez simple nécessitant peu de moyens financiers et techniques, l’intégralité des composants étant relativement simples à dénicher. Un revêtement en plastique recouvre une armature en bois, le tout ressemblant à un genre de pyramide transparente. Durant la journée, le procédé agit tel une serre classique. Le soir venu, la température baisse et la serre capte la rosée qui s’écoule dans un réservoir mitoyen par le biais de mini gouttières. Cette eau peut donc servir à un usage domestique mais peut être également réutilisée pour alimenter un système d’irrigation. KoQhS5l

adg4erU

Mathilde Richelet et Bassel Jouni partagent alors leur savoir et tentent de montrer l’intérêt de leur serre aux habitants de Gondar. Dans le but de faire découvrir leur serre au monde et diffuser cette pratique, le couple participe ensemble à un concours organisé par le Centre International pour la Gouvernance Climatique (ICCG) : les Meilleures Pratiques Climatiques (Best Climate Practices) pour lequel il est possible de les soutenir.

EFi2rh6

JVXJG6m

Sources : PositivREcolopopBest Climate Practices

Crédit photos : Pakopi (Imgur)