in

Le Qatar climatise désormais les espaces extérieurs pour lutter contre la chaleur

Crédits : Francisco Anzola/Flickr

Au Qatar, les températures de plus en plus chaudes mettent en danger l’intégrité physique de ses habitants. En réponse, le pays a pris une décision radicale : installer des climatiseurs partout… même à l’extérieur !

D’après le Washington Post, le Qatar n’est pas seulement l’un des pays du monde où il fait le plus chaud. C’est également celui qui se réchauffe le plus. Les températures moyennes auraient ici augmenté de plus de 2°C par rapport à la période préindustrielle. Autrement dit, le Qatar a déjà franchi le seuil que tous les autres pays du monde tentent à tout prix de ne pas dépasser.

Urbanisation et humidité

Tout s’est notamment accéléré au cours des trois décennies. Cette hausse globale des températures est à mettre au crédit de l’urbanisation intensive dont a fait l’objet le Qatar ces dernières années. Cela a ainsi favorisé les problèmes d’îlots de chaleur.

Le pays évolue également près du golfe Persique, dans l’océan indien. Entre 1982 et 2015, les températures en surface des eaux les moins profondes ont ici grimpé d’environ 1°C. À titre d’exemple, en juillet dernier, la température moyenne à la surface de la mer aurait atteint les 32,4°C.

Cela signifie que malgré ce que l’on pourrait imaginer, l’environnement est très humide. Cette humidité agit alors comme une gigantesque couverture maintenant la chaleur vers le sol.

Elle met également en danger les habitants, en empêchant les corps d’évacuer leur propre chaleur. “S’il fait chaud et humide et que l’humidité relative avoisine les 100%, vous pouvez mourir de la chaleur que vous produisez“, explique Jos Lelieveld, chimiste de l’atmosphère à l’Institut de chimie Max Planck en Allemagne.

Vous l’aurez compris, la situation paraît dramatique dans la région. “Le Qatar est l’une des régions du monde qui se réchauffe le plus rapidement, du moins en dehors de l’Arctique“, rappelle Zeke Hausfather, spécialiste des données climatiques à Berkeley Earth. “Les changements qui y sont apportés peuvent nous aider à comprendre ce à quoi le reste du monde peut s’attendre si nous ne prenons aucune mesure pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre“.

qatar
Crédits : Pixabay

Un pays entièrement climatisé

Des mesures pour lutter contre la chaleur, le Qatar en a pris. Des climatiseurs ont été installés dans tous les bâtiments, mais également et surtout dans les espaces extérieurs. À présent, il y en a dans les stades, les marchés ou encore le long des trottoirs. Aujourd’hui, environ 60% de l’électricité du pays est utilisée pour le refroidissement pour permettre aux habitants de vivre normalement.

Si vous éteignez la clim, ça devient insupportable. Vous ne pouvez pas fonctionner efficacement“, explique en effet Yousef al-Horr, fondateur de l’Organisation pour la recherche et le développement du Golfe.

Mais la “clim” n’est qu’une solution temporaire. Elle induit en réalité un véritable cercle vicieux. Les émissions carbone que ces installations rejettent entraînent encore plus de réchauffement. Du coup, cela engendre un besoin supplémentaire de climatisation et ainsi de suite.

Au Qatar, on pense que le nombre de ces climatiseurs devrait doubler d’ici 2030. Les températures vont elles aussi forcément continuer de grimper. Certains prédisent d’ailleurs que les villes les plus peuplées pourraient devenir inhabitables à moins de ne vivre qu’en intérieur.

Source

Articles liés :

47,6 °C au Koweït : record de chaleur battu pour un mois d’octobre dans l’hémisphère nord 

Les fortes chaleurs de juin et juillet ont eu raison du glacier des Deux-Alpes

Canicule : en ville, un arbre mature = 5 climatiseurs ?