,

À 16 ans, elle crée une application pour lutter contre l’exclusion en milieu scolaire

© jovannig - Fotolia.com

Être rejeté au lycée est quelque chose de très redouté par les adolescents. Néanmoins, cette Américaine en a eu assez et a mis au point une application mobile pour que plus personne ne soit mis à l’écart pendant ce moment convivial qu’est censé être le repas du midi à la cantine.

Natalie Hampton est une lycéenne américaine de 16 ans ayant beaucoup souffert d’être rejetée dans son établissement. Pour y remédier, elle a lancé son application mobile nommée Sit With Us le 9 septembre 2016. Loin de ne penser qu’à elle, la jeune femme indique vouloir combattre l’exclusion en milieu scolaire.

« Certains appellent au secours! Je veux utiliser les médias sociaux, qui peuvent s’avérer nuisibles, pour faire quelque chose de bien » a déclaré l’intéressée au Los Angeles Daily News.

Natalie Hampton prend évidemment son initiative à cœur puisqu’elle a été mise à l’écart pendant deux longues années au début de son adolescence, une période très douloureuse pour elle.

« Dans mon ancienne école, j’étais complètement ostracisée par tous mes camarades, et je devais déjeuner seule tous les jours. (…) Et vous savez que si vous vous installez seule, les gens vous verront comme la fille qui n’a nulle part où s’asseoir » confiait-elle au site NPR.

Depuis le lancement de Sit With Us, des élèves ont la possibilité, s’il le désirent, de devenir un genre d’ambassadeur. En effet, ces derniers peuvent créer des événements « open lunch » durant lesquels ils peuvent inviter d’autres adolescents à les rejoindre à la cantine et également promotionner l’application.

« Personne n’a à savoir que vous êtes seul. Et vous êtes certain que vous n’allez pas être rejeté une fois que vous arriverez à la table » indique Natalie Hampton.

À différents âges, l’univers scolaire peut être une véritable torture lorsque certains élèves sont isolés, moqués ou encore ennuyés verbalement ou physiquement. Au lycée, où les adolescents s’affirment en tant qu’adultes en devenir, le rejet peut avoir des conséquences terribles lorsqu’ils entament ensuite leur vie d’adulte, comme la dépression, une vie sentimentale chaotique ou encore un manque d’ambition au niveau des études supérieures ou en ce qui concerne les projets professionnels.

Sources : Le FigaroRadio Monaco