,

Patron à la retraite, il renonce à ses dividendes et cède l’entreprise aux salariés

capture vidéo

L’heure de la retraite a sonné pour ce chef d’entreprise de Nantes, en Loire-Atlantique. Mais plutôt que de partir avec de (juteux) dividendes comme d’autres patrons, l’homme a préféré céder son entreprise de bureautique à ses employés. 

À Nantes, la Générale de bureautique (une entreprise qui commercialise notamment des imprimantes) a vu son chef d’entreprise, Éric Bélile, partir à la retraite à l’âge de 56 ans. Après 25 ans en tant que dirigeant, la retraite est synonyme de dividendes à hauteur de 4 millions d’euros pour cet homme. Mais ce dernier a préféré renoncer pour céder son entreprise à ses salariés.

« J’aime mes salariés or, céder l’entreprise à un gros concurrent signifiait de toute façon licenciements. C’était impensable d’imaginer que des gens qui ont travaillé avec moi pendant 25 ans puissent être licenciés. Il y a des cadres qui travaillent ici plus que moi, des salariés qui rentrent tard chez eux, ce que je ne fais pas », déclare-t-il à RMC. Ainsi, pendant les cinq prochaines années, il formera les cinq salariés qui le remplaceront.

Vincent Le Quer fait partie de l’équipe qui prendra le relais et il ne manque pas de saluer le geste fort de son désormais ancien patron : « La simplicité pour un chef d’entreprise, c’est de se retirer, de prendre l’argent et de vivre une bonne retraite au soleil. Et c’est mérité quand vous avez construit votre entreprise de vos propres mains. Mais ce n’était pas du tout sa philosophie. Sa philosophie c’était de se dire : il a créé quelque chose, on l’a accompagné, c’est une équipe et il ne lâche pas l’équipe ».