in

Quand la famille Addams fait la fête au lobby pétrolier

Credit: Capture video

Drôle de scène qui a eu lieu le 10 décembre dans les locaux de l’UFIP (Union Française des Industries Pétrolières). En effet, 23 militants déguisés en membres de la famille Addams se sont invités à une ironique fête macabre avec le message : « longue vie aux subventions des énergies fossiles ». 

Elles sont nombreuses, les actions militantes à avoir été effectuées durant la COP21 qui vient de s’achever. Parmi elles, l’exposition des visages des criminels du climat dans Paris par l’ONG Avaaz, ou encore cette dernière action qui a été menée le 10 décembre dans les locaux de l’UFIP, le syndicat professionnel qui rassemble les entreprises exerçant en France une activité dans les secteurs de l’industrie pétrolière.

Cette action a été menée par ANV-COP21 (pour action non-violente cop21), un mouvement citoyen pour la justice climatique. Pour exposer le lobby pétrolier et dénoncer les quelque 650 milliards de subventions publiques qui leur sont attribuées annuellement, 23 militants se sont invités à la réunion, habillés comme les membres de la macabre famille Addams, pour y célébrer de manière ironique une fête symbolisant le destin funeste sur lequel certains secteurs économiques construisent des fortunes. Au programme : champagne Veuve Pétrolo, des milliers de confettis noirs, des billets de 650 milliards de dollars et une banderole « longue vie aux subventions des énergies fossiles ».

Céline Marchant, porte-parole du mouvement ANV-COP21 questionne : « Ces 650 milliards de dollars annuels de subventions publiques aux énergies fossiles sont un scandale absolu. Comment les générations de 2040 jugeront-elles que nous subventionnions en 2015 le chaos climatique dans lequel elles vivront? Alors qu’on peine à trouver 100 milliards annuels de dollars pour permettre aux pays pauvres de lutter contre le changement climatique et de s’adapter à ses premières conséquences, cette situation est totalement inacceptable. Il est urgent et indispensable de mettre fin à ce scandale, et de réorienter ces sommes colossales d’argent vers des politiques de sobriété énergétique, de développement des énergies renouvelables, et vers les politiques de solidarité, de justice climatique et d’adaptation ».

Les trois grands secteurs de l’industrie pétrolière sont l’extraction, la transformation et la combustion des énergies fossiles. Ensemble, ils sont responsables de 80 % des émissions mondiales de CO2. « L’Agence Internationale de l’Énergie affirme que pour rester en dessous des +2 °C de réchauffement du globe terrestre, objectif officiel de la COP21, il faut laisser sous le sol 2/3 des réserves actuellement connues de ces énergies fossiles » rappelle Pauline Boyer, membre du collectif. « Le travail des lobbies tels que l’UFIP interdit aux négociateurs de la COP21 de simplement aborder ce problème crucial. Dans ces conditions, il est vain d’espérer remplir le mandat de la COP21 », ajoute-t-elle.

Le message final de cette action est simple : « ANV-COP21 demande l’arrêt immédiat des subventions publiques aux énergies fossiles à l’échelle nationale et internationale, afin que ces financements soient redirigés vers le financement de la transition énergétique et sociale, ainsi que le financement du Fonds Vert pour le Climat ».

Source : anvcop21

Notez cette actu