in

Spiruline : la nourriture du futur selon l’ONU

Crédit : Pixabay

La production de spiruline est en plein essor. Elle aurait des propriétés très intéressantes selon certaines études. Mais qu’est-ce que la spiruline ? D’où vient l’engouement qui l’entoure ?

La nature de la spiruline

La spiruline est un ensemble de bactéries qui a la forme d’une spirale. C’est de là que vient son appellation. Elle est d’une couleur bleu-verte. La plupart des gens pensent qu’il s’agit d’une algue ” classique ” du fait de son appellation “algue bleue”. Mais son cas est un petit peu plus compliqué que cela, car la spiruline est à la fois :

  • un végétal
  • une microalgue
  • un phytoplancton (plancton d’origine végétale)
  • une cyanobactérie

Il existe plusieurs variétés de spirulines qui sont comestibles, mais la plus utilisée pour les compléments alimentaires s’appelle Arthrospira platensis.

D’où vient la spiruline ?

La spiruline se développe de façon naturelle dans les lacs acides des régions inter-tropicales. On en trouve ainsi naturellement en Afrique, Asie et Amérique du Sud. Elle sert de nourriture aux oiseaux, comme le flamand nain. Ce n’est donc pas un aliment originaire de France. Néanmoins, en 2013, on estimait que près de 2 % des Français en consommaient.

Aujourd’hui, la spiruline est cultivée en Chine (50 % de la production mondiale), aux États-Unis et en France. Mais elle sert aussi d’aliment (et non pas de complément) au Tchad et aurait nourri des civilisations disparues comme les Mayas et les Aztèques.

La spiruline a été mise en avant en Occident lorsque la NASA a réalisé des essais dans l’espace pour ses astronautes.

Mais à quoi sert-elle ? Quels sont les effets de la spiruline ?

La composition de la spiruline

La spiruline est l’un des aliments les plus riches en protéine connus à ce jour. Une fois séchée, elle peut contenir jusqu’à 70 % de protéine.

La spiruline contient (en moyenne par capsule de 10 grammes)
Des minérauxQuantité% des AJR (apports journaliers recommandé)
Phosphore80 mg8 %
Magnésium40 mg20 %
Fer18 mg100 %
Potassium140 mg5 %
Calcium100 mg10 %
Manganèse0,05 mg17 %
Zinc0,3 mg3 %
Cuivre0,12 mg5 %
Des vitamines
Pro-A14 mg1000 %
E1 mg10 %
B10,35 mg30 %
B20,4 mg30 %
B60,01 mg4 %
B95 μg1,6 %
B12 (résultats d’une étude de 2010 qui restent à confirmer)3,87 μg155 %

Attention cependant, une bactérie contient ce dont elle se nourrit, cela veut donc dire que ces données peuvent varier. Ces chiffres ne sont ainsi présentés qu’à titre indicatif et n’ont aucune valeur absolue. En outre, il existe différentes qualités de spiruline.

La spiruline contient également des oméga-6 (sous forme de GLA), de la chlorophylle, qui permet une meilleure absorption du fer, et des antioxydants.

capsules de spiruline
Crédits : Perdita / Wikipédia Common Files

Les différents effets de la spiruline

Des propriétés anti-inflammatoires

C’est vrai, plusieurs études ont tranché la question et les résultats sont aujourd’hui unanimes. La spiruline va notamment réduire les douleurs de l’estomac et l’irritation du nez lors d’allergie.

La spiruline fait saliver

Une étude japonaise a démontré que la spiruline augmente la production de salive. C’est une bonne chose, car la salive joue un rôle immunitaire dans la bouche.

Des applications antivirales

Les seules études qui existent sur le sujet n’ont pas été réalisées sur des êtres humains. Bien que les résultats soient prometteurs, ils ne permettent donc pas de conclure de manière certaine que la spiruline a des effets antiviraux sur l’homme.

La diminution du cholestérol

Les études sur le sujet ont été réalisées et confirmées sur des cas particuliers. En effet, les sujets souffraient soit de diabète, soit de maladie cardiaque. Mais dans les deux études, le cholestérol des patients a baissé. La condition des sujets ne permet cependant pas de conclure que ce sera le cas pour tout le monde.

Les observations ont été réalisées lors d’études qui recherchaient des applications de la spiruline contre d’autres maladies. L’action sur le cholestérol est donc une découverte fortuite.

Un effet anticancéreux

Une seule expérience à ce jour a été menée sur des êtres humains. Elle n’est pas suffisante pour prouver définitivement les effets anticancéreux du fait de la méthodologie employée. Cependant, les auteurs ont constaté une régression complète des lésions précancéreuses des sujets dans 45% des cas. Ces derniers souffraient de leucoplasie.

Associé au zinc, un effet anti-arsenic

C’est une étude menée sur des sujets souffrant d’un empoisonnement chronique à l’arsenic qui a révélé cette propriété de la spiruline. Suite à un traitement de 16 semaines, les patients ont pu voir les effets liés à l’empoisonnement diminuer.

Des effets antioxydants

Comme indiqué plus haut, l’algue contient des antioxydants, mais à ce jour, il n’existe aucune preuve de ces effets sur le corps.

Inefficace contre la fatigue chronique

La spiruline n’aurait pas d’effet sur la fatigue chronique. C’est ce que suggère une étude menée sur deux groupes de sujets. Le premier groupe a pris de la spiruline et le second non.

Les autres effets :

  • Une étude de 2004 est arrivée à la conclusion que la spiruline “peut aider à prévenir la contraction du virus du Sida et à supprimer la charge virale des infectés”.
  • Les bactéries permettent d’améliorer la régression de la sclérose en plaques.
  • La microalgue permet d’éviter qu’une intoxication du foie se transforme en cirrhose.
  • La prise du complément alimentaire permet de mieux protéger son cerveau, et même d’améliorer certaines capacités cognitives (étude menée sur des rats).

Les effets indésirables et secondaires

Depuis début 2017, l’Agence National de Sécurité Sanitaire a reçu une quarantaine de déclarations d’effets indésirables suite à la prise de compléments alimentaires contenant de la spiruline. Sur ces quarante déclarations, seulement dix ont été retenues comme étant valables. Sur ces dix, après enquête, seulement quatre peuvent directement être reliés à la spiruline contenue dans les compléments. Enfin, seulement un cas de réelle allergie (datant de 2014) a été reporté, les autres pouvant être causés par la présence de bactéries étrangères.

Ainsi, ce serait davantage la qualité de fabrication de la spiruline que la spiruline elle-même qui serait mise en cause. Une recommandation de l’Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) va d’ailleurs dans ce sens : il faut “privilégier les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics”.

Sources :

Articles liés :

Spiruline : la nourriture du futur selon l’ONU
noté 5 - 1 vote