in

Zéro Déchet en entreprise : l’équipe de Citizenpost s’engage pour la planète

Alors que le récent rapport du GIEC nous rappelle l’urgence d’agir à tous les niveaux, les entreprises sont plus que jamais amenées à prendre leur part de responsabilité. Sous l’impulsion de Margaux Blanc, notre Agent 000 Déchets, Encelade Media Group a souhaité s’inscrire dans une démarche durable au niveau professionnel. De quoi confirmer son attachement à la planète.

Si la philosophie Zéro Déchet commence à gagner du terrain chez les particuliers, en entreprise en revanche, c’est une autre histoire. Pourtant, les startups, PME et grands groupes auraient tout à gagner à revoir leur mode de consommation. Imprimantes sur-sollicitées, fournitures peu écologiques, toilettes énergivores ou distributeurs automatiques, il y a beaucoup à faire dans le monde entreprenarial.

Le “zéro déchet”, qu’est-ce que c’est ?

À moins d’avoir hiberné ces cinq dernières années, vous n’avez pas pu échapper au mouvement (presque) zéro déchet. Le principe, en bref : supprimer ses poubelles ! Cette jolie philosophie sur le papier paraît impossible à appliquer au quotidien. Pourtant, la démarche n’est pas aussi compliquée, pour qui s’en donne les moyens. Pour les débutants et non initiés, voici quelques règles pour comprendre le phénomène.

Règle n°1 : Bannir le jetable (et le plastique)

Tout vaut mieux que le plastique. Choisissez-le en ultime recours. Le plastique est une matière nocive pour la santé (les aliments l’absorbent à son contact) et pour l’environnement, il est une des grandes causes de mortalité des mammifères marins, oiseaux et autres animaux qui en avalent des morceaux et s’étouffent. Niveau recyclage, on ne vous dit pas tout : il ne se recycle qu’une seule fois contrairement aux matières nobles (bois, métal, verre) qui se recyclent à l’infini. Ce qui se passe en déchetterie : on le brûle dans un incinérateur (quand il y en a un), et ses vapeurs toxiques s’échappent dans l’atmosphère. Pas top. De même, tous les items jetable qui ne servent qu’une fois sont à proscrire.

Règle N° 2 : Ne jurer que par le vrac et le fait maison

Le vrac est moins cher à l’achat, c’est prouvé. Car vous n’achetez que le produit brut, pas l’emballage marketé. Évidemment, ça crée aussi moins de déchets. Et qui dit moins de déchets dit aussi moins de poubelles à sortir le soir. Un nouveau confort de vie !

Règle N°3 : Envisager ses achats comme des votes

Ne préférez-vous pas donner un ou deux euros de plus au commerçant du coin et savoir où va votre argent plutôt que de continuer à enrichir de grands groupes industriels aux dirigeants anonymes qui n’ont rien à faire de votre santé ? Votre achat est un vote. En entreprise, ça ne change pas : au lieu d’aller à Carrefour pour votre sandwich du midi lorsque vous avez oublié votre tupperware, renseignez-vous sur les possibilités environnantes.

Règle n°4 : Jamais sans son tupperware

Le kit du parfait militant zéro déchet ? Deux ou trois tupperwares (en verre) et une belle collection de sacs en coton (bio). Pour quoi faire ? Vos courses en vrac, pardi ! Sans oublier son mug en métal, la parade à tous les gobelets en plastique à usage unique qu’on vous propose dans les concerts, festivals et autres manifestations. Là est le secret d’une vie sans déchets.

Règle N°5 : Respecter l’environnement en consommant raisonnablement

Consommer responsable, c’est aussi faire du zéro déchet. Si vous utilisez la totalité des clims de votre open-space l’été, sans vous demander si ouvrir la fenêtre, ou n’en utiliser qu’une seule pourrait suffire, c’est épuiser les ressources de la terre inutilement. Ce qui va à l’encontre de la philosophie. Idem pour les chauffages l’hiver. La terre sur laquelle vous évoluez au quotidien est la première impactée. Respectez-la.

Zéro Déchet en entreprise
Espace collations chez Encelade Media Group

Encelade Media Group, un groupe de presse dynamique et engagé

Encelade Media Group (Encelade pour les intimes), est un groupe de presse indépendant de la région grenobloise, lancé en 2012 par Raphaël Rezvanpour avec son premier magazine, CitizenPost. L’aventure se poursuit avec la création de plusieurs autres magazines en ligne sur des domaines aussi variés que le jardinage, les animaux, la beauté ou la santé. Aujourd’hui, le groupe comporte 24 magazines à son actif. Tous ont un point commun : une plume libre qui ne fait pas l’objet de pression publicitaire, qui décide chaque mot comme elle l’entend pour faire naître un article de qualité, concerné et engagé. Les sujets se veulent attrayants, insolites ou actuels, et ont tous à cœur de respecter l’environnement. Ainsi, le Zéro Déchet a pris une part importante à la rédaction de plusieurs magazines (tutos pour fabriquer ses cosmétiques sur 100% Féminin, remèdes naturels sur Astuces de Grand-Mère, techniques de réutilisation sur Des Idées ou jardinage durable sur Jardiner Facile).

Zéro déchet en entreprise
On aime les plantes et elles nous le rendent bien !

Une volonté de s’inscrire dans une démarche (presque) Zéro Déchet

Comme son logo l’indique (une fusée qui décolle), Encelade aime à souligner l’idée de regarder vers l’avenir et aller de l’avant. Et l’avenir, aujourd’hui, il commence par la protection de l’environnement. La terre que nous foulons, la piste cyclable sur laquelle nous pédalons ou la route sur laquelle nous roulons le matin pour aller bosser, tout cela n’existerait pas sans notre planète. Comme pourrait l’indiquer un écriteau dans des toilettes publiques, laissons la Terre dans l’état où nous l’avons trouvée. Il ne tient qu’à nous de la protéger. Réduire ses déchets et consommer de façon plus saine est l’un des facteurs qui pourrait faire pencher la balance. Mais pour cela, tout le monde doit s’y mettre, à commencer par les entreprises.

Zéro déchet en entreprise
Un mur de plante a été intégré aux quartiers de vie

Le Zéro Déchet en entreprise, rien de plus facile !

Devant le gaspillage de ressources auquel nous sommes confrontés chaque jour, non seulement par le biais de nos articles (les news ne sont pas optimistes), mais aussi dans notre quotidien en entreprise (consommation électrique, toilettes, repas de midi, etc.) nous avons souhaité apporter notre pierre à l’édifice en décidant de changer de mode de consommation dans la mesure du possible. Des achats plus éthiques, une consommation plus responsable ou des fournitures durables, telles sont les actions que nous voulons mettre en place. Car chaque geste compte, que ce soit le tupperware du midi comme la dématérialisation des fiches de paie.

Zéro déchet
Tawashi, vinaigre blanc et liquide vaisselle en vrac ont fait irruption dans notre cuisine

Nos champs d’action

Chez Encelade, nous avions déjà quelques bons points (dématérialisation des fiches de paie, produits d’entretien en vrac, PC reconditionnés). Nous avons voulu continuer le chemin en ce sens par la mise en place de plusieurs autres mesures.

  • Dématérialiser afin de réduire au maximum l’utilisation de papier (comptabilité, fiches de paie, notes).
  • Acheter durable (remplacer les stylos par des crayons à papier, les fournitures en plastique par des objets durables).
  • Acheter des collations en vrac sans emballage (thé, café, tisanes et snacks renfermés dans des bocaux).
  • Privilégier l’achat de matériels reconditionnés plutôt que neufs, le recyclage avant tout !
  • Pas de mise en veille = pas de gaspillage d’électricité, nos appareils électroniques sont totalement éteints chaque soir grâce aux multiprises.
  • Utilisation de plantes comme déco au lieu de bibelots attrape-poussière, un bon moyen de s’attaquer à la pollution intérieure.
  • Revendre ou faire don d’objets, de meubles et autres fournitures à des associations au lieu de les jeter.
  • Utiliser des produits respectueux pour le ménage (vinaigre blanc, huiles essentielles) et se les procurer en vrac.
  • Éviter le plastique dès que cela est possible.
  • Encourager les salariés à emprunter les transports en commun et autres modes non polluants  pour se rendre au travail. C’est le cas de plus de la moitié de nos salariés.
  • Permettre le télétravail à tous les salariés qui le souhaitent pour éviter les aller-retours en voiture.
  • Séminaires et pots de départ/bienvenue concernés : appel à des entreprises locales pour limiter les transports, qui privilégient les contenants réutilisables pour la livraison.

Le zéro déchet, une philosophie de vie autant personnelle que professionnelle. Mobilisons nos efforts en entreprise pour un avenir meilleur : à plusieurs, nous sommes plus forts !

zéro déchet
Crédits : Encelade Media Group
Zéro Déchet en entreprise : l’équipe de Citizenpost s’engage pour la planète
noté 5 - 2 votes