in

En Suède, ces bus fonctionnent grâce aux eaux usées !

Crédits : capture Youtube / ion on

Alors que la Suède s’apprête à achever sa transition énergétique avec plus d’une décennie d’avance, un concept de bus a retenu l’attention. Il est ici question de bus 90% moins polluants que ceux du siècle dernier !

La Scandinavie championne des transports propres

En 2017, la Norvège a été déclarée championne de la voiture électrique grâce à un taux de 16 % des ventes de voitures neuves en 2016. Plus récemment, le Danemark a déclaré vouloir un million de véhicules électriques sur ses routes d’ici à 2030. Par ailleurs, la ville d’Oslo (Norvège) ambitionne de devenir la première capitale sans voiture – dans son centre-ville – pour 2020 après avoir endossé le rôle de ville ambassadrice officielle de la transition écologique en Europe avec son titre de “capitale verte 2019” !

Les transports en commun ne sont pas en reste, comme c’est le cas à Stockholm (Suède) où les bus utilisent les eaux usées de la ville pour rouler ! Ainsi, depuis des années, la ville n’utilise plus de Diesel ou autre carburant et semble satisfaite de son réseau de transport en commun fonctionnant aux énergies renouvelables.

Crédits : capture Youtube / ion on

Il pourrait bien s’agir d’un exemple à suivre !

En collaboration avec l’opérateur franco-canadien Keolis, spécialisé dans l’exploitation des transports en commun, la ville récupère les eaux usagées qui sont envoyées directement dans une usine de production de biométhane. Les bus sont des hybrides biodiesel-électricité et ceux-ci sont capables de parcourir une distance d’environ 8 kilomètres grâce aux batteries rechargeables en seulement 6 minutes ! Lorsque ces mêmes batteries sont a plat, le moteur biodiesel poursuit l’effort.

Il faut savoir que la ville de Stockholm fait partie des leaders mondiaux de la mobilité verte. En effet, grâce à cette nouvelle façon de penser l’espace urbain, 90% de pollution liée aux transports en commun sont évités, et ce, pour le plus grand bonheur des habitants. Les chiffres donnent le tournis, car il s’agirait de 80.000 tonnes de CO2 en moins dans l’atmosphère chaque année, soit l’équivalent de 40.000 voitures essence en circulation !

Sources : DétoursLa Presse

Articles liés :

Empreinte carbone : quel moyen de transport pollue le moins ?

La Norvège, premier pays à interdire les véhicules à essence ?

Transformer sa voiture polluante en véhicule hybride ? C’est possible grâce à un kit !

En Suède, ces bus fonctionnent grâce aux eaux usées !
Notez cette actu