in

Agriculture urbaine à Paris : quels sont les projets des lauréats ?

Crédits : Unsplash

La ville de Paris et ses partenaires sont partis d’un constat alarmant : l’équilibre entre l’urbanisation et la végétalisation est mauvais. C’est pourquoi ils ont décidé de créer un projet nommé “Les Parisculteurs”, qui a pour but de végétaliser 100 hectares de la capitale d’ici 2020. Pour cela, ils ont sélectionné 29 équipes pluridisciplinaires parmi une centaine de projets candidats, qui ont été désignées lauréates. Découvrez quels sont ces projets qui devraient donner un nouveau souffle à la ville.

Pour cette troisième saison d’appels à projets, la ville de Paris et ses partenaires souhaitent étendre le projet en dehors de la capitale. Si la ville fait tant d’efforts pour végétaliser l’espace urbain, c’est tout d’abord parce que nous sommes dans l’urgence climatique, mais aussi car les consciences s’éveillent peu à peu.

Une grande diversité de projets

Les lauréats n’ont pas fait les choses à moitié pour cette nouvelle saison d’appels à projets. En effet, ceux-ci sont très variés et étalés sur l’ensemble de la région parisienne. Ils ont su faire preuve de créativité et d’ingéniosité pour élaborer ces projets qui toucheront un maximum de citoyens. Il s’agit tant de potagers urbains participatifs dans des lieux comme des résidences ou encore des EHPAD que des actions pour sensibiliser les petits et grands à la biodiversité au sein d’une grande ville. Voici quelques exemples de types de projets des lauréats de cette édition :

    • Écoles Faidherbe et Saint-Bernard dans le 11e arrondissement : il s’agit d’un potager pédagogique afin que les enfants puissent étudier la vie des plantes et alimenter les marchés et restaurants du quartier.
    • Résidence Montempoivre : c’est un aménagement dans la cour intérieure de cette résidence du 12e arrondissement. Ici, le but est de sensibiliser ses habitants à la préservation de l’environnement et de les initier à l’agriculture urbaine.
    • Crèche Max Jacob dans le 13e arrondissement : il s’agit d’une fabrique de couleurs végétales.
    • Les écoles maternelles et élémentaires Dunois dans le 13e arrondissement : l’objectif est ici de promouvoir l’agriculture urbaine dans les quartiers politiques de Paris en commençant par sensibiliser les enfants.
    • Tronçon Rungis : ce projet consiste à produire des infusions, de la plantation jusqu’à la transformation des plantes et la vente sur place.

    • EHPAD Furtado Heine dans le 14e arrondissement : création d’un projet participatif et intergénérationnel autour des espaces verts.
    • École de la propreté dans le 18e arrondissement : le projet consiste en la création d’un jardin où des aromates et fleurs comestibles qui pousseront sur le toit de l’école de la propreté.
agriculture urbaine
Crédits : Unsplash

Participez vous aussi à ce renouveau

De grands acteurs comme la ville de Paris mettent la main à la pâte pour une alimentation meilleure et un environnement plus sain, pourquoi pas vous ? Il existe de plus en plus d’alternatives qui permettent de mieux consommer, peu importe la localisation dans laquelle vous vous situez.

Par exemple, les coopératives d’agriculteurs sont de plus en plus nombreuses, elles sont aujourd’hui plus de 2400  en France. D’un point de vue historique, la solidarité a souvent été de mise dans le monde agricole, ce qui pourrait expliquer le succès de ces coopératives. Leur existence a été rendue possible par la création d’un statut de société coopérative (SCOP) en 1978. Par ailleurs, Internet a aussi permis aux agriculteurs de se développer.

On trouve plus facilement des terrains ou du matériel agricole, avec davantage de choix dans les surfaces, les prix, les modèles de produits, la localisation… Les plateformes proposant de tout trouver au même endroit se multiplient, comme ce site. Les agriculteurs gagnent donc énormément de temps et peuvent se consacrer à la vente de leurs produits pour les consommateurs ruraux, mais aussi urbains.

Circuit court légumes
Crédits : Unsplash

Aujourd’hui, même si vous vivez dans la capitale et donc loin des champs et des fermes, vous avez la possibilité d’acheter en circuit court. En effet, les petites épiceries font de plus en plus le choix de collaborer avec des agriculteurs locaux. Il existe également des systèmes de collectes à Paris et partout en France qui permettent de consommer mieux pour la santé et l’environnement. Ainsi, il y a toujours une solution pour respecter ses convictions, et ce, même si l’on vit au sein d’une grande ville comme Paris !

Sources : Pariculteurs, Enlarge your Paris

Articles liés :