in

Une association détourne les marques de luxe pour les sans-abris

Afin de mettre la lumière sur les sans-abris qui ont vu les hébergements hivernaux fermer leurs portes, une association détourne certaines grandes marques de luxe pour une campagne d’affichage improvisée dans la capitale française. 

« Ayons l’élégance d’aider ceux qui n’ont rien », tel est le slogan utilisé pour cette campagne de l’association Aurore, qui vient en aide à près de 20 000 personnes en difficulté chaque année, et ce depuis 1871. Ceux qui n’ont rien, ils s’appellent « Christian Dehors », « Yves Sans Logement » ou encore « Jean-Paul Galère ».

Ainsi, depuis mercredi 29 avril, c’est environ un millier de ces détournements qui sont affichés dans Paris. Des affichages illégaux puisqu’ils sont effectués sans autorisation, et devraient rapidement être retirés. Mais pour l’association, qui s’attend à ce que la campagne d’affichage ne dure pas, il s’agit là d’un symbole et elle compte sur la transmission virale du message, notamment via internet qui se charge déjà de le propager. « Nous sommes une association à but non lucratif et nous n’aurions pas pu financer une campagne d’affichage traditionnelle », confie l’association au Huffington Post. « Les situations ne sont pas figées et les personnes ne sont pas condamnées à vivre dans la rue ».

Trois grands noms de l’industrie de la mode et du luxe détournés et un slogan, « ayons l’élégance d’aider ceux qui n’ont rien », pour attirer l’attention sur la situation délicate dans laquelle se trouvent trop de personnes, qui vont retrouver la rue après la fermeture des hébergements hivernaux survenue le 31 mars dernier.

Ces trois détournements de marques incarnent les trois principales missions de l’association Aurore : Yves Sans Logement pour évoquer le logement, Jean-Paul Galère pour les soins aux sans-abris et Christian Dehors, pour l’insertion. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de l’association Aurore.

500X350.indd

500X350.indd

500X350.indd

Crédits images publiées dans l’article : Association Aurore

Source : huffpost