in

Des bouteilles solaires pour éclairer les habitants des bidonvilles

Les bidonvilles du monde entier ont trouvé un moyen économe et écolo de s’éclairer grâce à une bouteille en plastique remplie d’eau et fichée dans le toit : la bouteille solaire.

Le projet est né à San Pedro, un bidonville de la capitale philippine, Manille, où des milliers de cahutes en tôles sont adossées les unes aux autres. Toutes ces habitations sont fréquemment plongées dans le noir, y compris le jour, à cause des coupures de courant ou faute d’argent.

Une bouteille en plastique transparent, de l’eau et un peu de javel, voici ce dont les habitants ont besoin pour créer une source de lumière. Une fois remplie de cette simple mixture, la bouteille est fixée à travers le toit de tôle des habitats de fortune via un trou percé pour l’occasion. Cette invention est l’oeuvre de l’ingénieur brésilien Alfredo Moser.

Un procédé écologique puisque chaque bouteille solaire permet d’économiser 17 kg de CO2 par an. « Si vous multipliez ce chiffre par un million, vous obtenez le bénéfice pour l’environnement d’une turbine éolienne, mais le fonctionnement de celle-ci est plus onéreux » nous explique Illac Diaz, le créateur de la fondation MyShelter (mon refuge), qui participe au projet grâce à des dons.

L’initiative a déjà été reprise en Inde, en Afrique du Sud, au Vietnam, au Népal, au Mexique, en Colombie et jusque sur l’île de Vanuatu, dans le Pacifique.

Alfredo Moser, le père de la bouteille solaire, espère que sa création éclairera 1 million de foyers défavorisés d’ici 2015.

Liter of Light
Liter of Light

Sources : Liter of LightCourant positif

– illustration : Liter of Light