in

Brandalism : 600 fausses affiches publicitaires pour dénoncer les partenaires de la COP21

Alors que la Conférence sur le climat (COP21) débute aujourd’hui à Paris, une fausse campagne de publicité a été menée ce week-end dans le but de dénoncer les sponsors de l’événement destiné à mettre en place des mesures afin de limiter le réchauffement climatique.

« En sponsorisant les négociations climatiques, des pollueurs importants tels qu’Air France et Engie peuvent faire leur promotion comme s’ils faisaient partie de la solution, alors qu’ils font en fait partie du problème » indiquent les auteurs de cette mise en scène.

On appelle cela la « publicité subversive », tandis que le mouvement britannique Brandalism est expert dans ce domaine. Ce mot-valise reprend les termes brand (marque) et vandalism (vandalisme). Dans la capitale, pas moins de 600 affichages estampillés JCDecaux également partenaire de la COP21, chargé habituellement de la publicité urbaine de nos villes, ont été retirés et remplacés par d’autres affiches.

Détournement de sponsors de la COP21, messages subversifs, parodies et images chocs, ont fait l’objet de cette campagne destinée à dénoncer « les mensonges » autour de la question environnementale mondiale, émanant des multinationales et des politiques.

« Roulez plus propre. Du moins en apparence » est un exemple de slogan visible sur une fausse pub du constructeur allemand Wolkswagen, à l’origine du scandale du logiciel visant à contourner les réglementations anti-pollution.

Bien d’autres slogans chocs ont été destiné à sensibiliser la population quant aux liens étroits entre les multinationales et le désastre écologique que nous vivons sur Terre actuellement. Des événements en cours nous rappellent l’enjeu de la COP21, par exemple la collée de boue toxique au Brésil, causée par la rupture de deux barrages. Les compagnies minières sur place sont d’ailleurs incriminées par l’état sud-américain.

Que penser de la présence d’entreprises privées en tant que partenaires d’un événement destiné à trouver des solutions aux problèmes environnementaux ? Surtout lorsque ces sponsors sont des constructeurs automobiles, des compagnies aériennes, ou encore des firmes pétrolières. Évidemment, on peut parler ici de greenwashing (en français écoblanchiment).

Quelques clichés de la fausse campagne de publicité :

Brandalism2-570x476
Credit: Brandalism
Brandalism41-570x380
Credit: Brandalism
Brandalism9-570x443
Credit: Brandalism
Brandalism6
Credit: Brandalism

Vivez l’expérience climatique !

Brandalism8-570x387
Credit: Brandalism

Pauvre Alice !

Brandalism10
Credit: Brandalism

Parodie du désastre nucléaire de Fukushima

Voici une vidéo publiée par Brandalism, qui s’est autoproclamé “partenaire non-officiel” de la COP21 :

Sources : Le MondeBBC NewsRFI

Crédit Photos : Brandalism