in

Choclo Project, une collection de vêtements qui offrira de nouvelles perspectives à des enfants défavorisés

Au Mexique, plus de 20 millions d’enfants vivent dans la pauvreté. Une marque de vêtements projette de venir en aide à ces enfants défavorisés pour leur offrir une meilleure éducation, tout en créant une collection inspirée de leurs dessins.

Choclo Project est un projet caritatif transversal qui permet à des enfants défavorisés d’inspirer des vêtements tout en finançant leurs propres projets. C’est une marque de vêtements alternative qui s’engage dans des causes humanitaires. Éthique, bien-être, qualité, originalité… tels sont les mots-clés de l’entreprise. Les vêtements sont fabriqués avec du coton biologique ou même avec des bouteilles en plastiques recyclées et les bénéfices des ventes sont systématiquement reversés à des enfants défavorisés, dont les dessins inspirent justement les vêtements.

Cette année, ce sont des enfants au Mexique qui vont en tirer profit. L’équipe de Choclo Project va se rendre là-bas pour rencontrer les enfants et les faire participer à des activités sportives et créatives, en collaboration avec l’association locale Misión México. Les membres du projet comptent aider ces enfants défavorisés en leur montrant que l’art peut être un moyen d’améliorer leur situation, et ce, en leur offrant une éducation grâce à cet art”. L’objectif est de renforcer leur confiance et leur estime d’eux-mêmes à travers l’art”, comme l’explique l’équipe.

Une campagne de financement participatif a été lancée sur Kiss Kiss Bank Bank. Choclo Project a récolté 4 410 euros, avec un objectif de départ de 9 000 euros. Ce projet peut être cependant controversé : Choclo manipule-t-il les esprits en utilisant une cause humanitaire pour vendre des vêtements ou propose-t-il réellement un projet éthique, écologique et engagé ? Comme c’est écrit sur leur page Kiss Kiss Bank Bank, Sans ces voyages, il n’y aurait pas de collections, et sans collections, nous ne pouvons pas aider ces enfants à obtenir l’éducation qu’ils méritent”.

Sources : Mr Mondialisation, Kiss Kiss Bank Bank.