in

Un dessin de 2014 devient réalité sur une photo prise pendant les Jeux de Rio

Durant la Coupe du monde de la FIFA qui s’est déroulée en 2014 au Brésil, un dessin avait permis de faire a lumière sur les inégalités dans le pays. Deux ans plus tard, ce dessin a été comparé à une photo prise pendant les Jeux Olympiques, faisant le buzz sur la toile.

En 2014, la coupe du monde de football avait permis de comprendre les inégalités ravageant le Brésil. Hors des festivités liées à la compétition, le monde entier avait compris que la ville de Rio n’était pas seulement représentée par la touristique plage de Copacabana. Des événements avaient secoué entre autres les favelas, comme les discriminations envers les personnes de couleur, mais également la corruption (scandales politiques), le manque de considération des projets d’aménagement de la ville pour les zones populaires, et tout simplement les coûts faramineux imputés à l’organisation de la coupe du monde de football, puis des Jeux Olympiques de 2016.

En deux ans, le climat social n’a donc pas bougé d’un poil, une situation avait déjà eu le temps de se dégrader depuis l’attribution des Jeux à la ville de Rio en 2009. Ce vendredi 5 août 2016, une photo est devenue virale sur les réseaux sociaux lorsqu’elle a été comparée avec un dessin similaire fait deux ans auparavant, lors de la coupe du monde.

En effet, la ressemblance est frappante : le dessin représente un enfant vivant dans un espace urbain délabré, vêtu d’un short et d’un maillot de football usé et sale, se tenant devant le spectacle qu’offre au loin le stade Maracana, illuminé par un feu d’artifice. La photo quant à elle est quasiment identique, sauf qu’il s’agit d’un groupe de six adolescents.

L’origine du dessin de 2014 reste inconnue, mais nous savons que la photo a été prise dans la favela de la Mangueira par le photographe brésilien Tércio Teixeira, faisant partie d’un collectif d’artistes baptisé R.U.A Foto Colectivo. Sur Facebook, la photo a obtenu plus de 16.000 « j’aime » et a été partagée environ 20.000 fois.

Le controversé artiste de rue Bansky a également publié le dessin et la photo sur Twitter :

圖片 1

Sources : Huffington PostLe Journal de Montréal

Crédit photo : R.U.A Foto Coletivo