in

En Chine, des immeubles sont envahis par la végétation à tel point que les habitants ont déserté les lieux

Crédits : capture YouTube / AFP News Agency

Il y a deux ans, des promoteurs immobiliers ont lancé en Chine un projet expérimental de “forêt verticale”. Aujourd’hui, la végétation a envahi les balcons, à tel point que les habitants ont déserté les lieux. En théorie, ce projet avait tout pour réussir, mais s’est finalement soldé par un échec. Comment cela est-il arrivé ?

Miser sur la végétation

En 2018, le quotidien chinois Global Times évoquait la création de la première forêt verticale résidentielle du pays. Il s’agit d’un complexe de huit hauts immeubles expérimentaux construits dans la ville de Chengdu, capitale de la province du Sichuan. Au moment de son lancement, les 826 appartements mis en vente sont partis comme des petits pains. En effet, les promoteurs ayant misé sur une maximisation de la végétation au niveau des balcons, l’idée avait séduit un grand nombre de personnes. Les responsables avaient également pensé que le développement de la végétalisation verticale pouvait devenir un moyen efficace d’améliorer l’environnement écologique urbain.

Il s’agissait donc d’une idée plutôt intéressante dans la mesure où la présence de verdure en ville est très importante. Elle l’est d’autant plus que selon l’ONU, environ 70 % de la population mondiale vivra en milieu urbain en 2050, soit environ deux habitants sur trois. Parmi les bienfaits de la végétation en ville, citons la participation à la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution en milieu urbain. En outre, elle participe également à éduquer sur la question de la biodiversité et permet une valorisation de l’espace, que ce soit au niveau de la qualité de vie ou de valeur foncière.

Un échec cuisant

Néanmoins, l’AFP a récemment publié une vidéo (voir en fin d’article) dans laquelle il est possible de voir que le projet a malheureusement pris une tournure qui n’avait pas été envisagée. En effet, la végétation a littéralement envahi les lieux, s’étendant de manière disproportionnée sur de nombreux balcons ainsi que sur les murs extérieurs. Certains logements semblent encore occupés. Il y a de la lumière à l’intérieur et les balcons semblent entretenus, avec la présence de mobilier extérieur. En revanche, la plupart ont été laissés à l’abandon et la végétation s’y est développée de manière exponentielle.

foret verticale Chine 2
Crédits : capture YouTube / AFP News Agency

Finalement, il s’avère que seule une dizaine de familles vit encore dans le quartier, un faible taux d’occupation synonyme de véritable échec pour le projet. Le problème est qu’entre la vente des appartements et l’inauguration du projet, la végétation avait déjà pris davantage de place. Les propriétaires ayant refusé de s’installer – ou n’ayant pas trouvé de locataire – ont évoqué une prolifération massive de moustiques en raison de la forte présence de végétation.

Voici la vidéo publiée par l’AFP le 15 septembre 2020 :