in

Épargne : les réponses à toutes les questions que vous pourriez vous poser

Quand est-ce le bon moment pour épargner ? Crédits : Pxhere.

On apprend plusieurs choses à l’école, mais l’une des choses importantes dans la vie d’un adulte n’est presque jamais abordée : créer son épargne. À travers des questions simples, on espère pouvoir vous éclairer un peu sur le sujet. Cela semble d’actualité étant donné que beaucoup de choses sont en train de changer en France à ce propos.

  1. À quoi ça sert d’économiser ?
  2. Quand doit-on commencer à mettre de l’argent de côté ?
  3. Combien doit-on mettre de côté ?
  4. C’est quoi la différence entre épargner et investir ? Les deux rapportent de l’argent non ?
  5. Quels sont les différents types d’épargnes qui existent ?
  6. Qu’arrive-t-il à l’épargne si une banque fait faillite comme en Grèce en 2015 ?

1. À quoi ça sert d’économiser ?

Mettre de côté permet déjà de pouvoir faire fasse à l’imprévu et remplacer rapidement quelque chose de coûteux qui vous lâche, comme la chaudière en plein hiver.

C’est aussi un critère utilisé par les banques pour accorder des emprunts. Du point de vue d’une banque, si vous mettez de votre argent dans un investissement comme une maison, cela signifie que vous êtes sérieux dans votre projet et que vous ne vous enfuirez pas avec l’argent de l’emprunt.

Économiser longtemps à l’avance permet aussi de préparer sa retraite. Il vaut mieux mettre 50 € (somme prise au hasard) tous les mois sur un compte pendant 40 ans que de devoir sortir 24 000 € (50 x 12 x 40) du jour au lendemain.

2. Quand doit-on commencer à mettre de l’argent de côté ?

Pour faire simple : dès maintenant !

Même si ce qu’il nous reste en fin de mois paraît dérisoire(à peine 20 € pour certains), le mettre de côté est un bon réflexe à avoir. Si vous ne savez pas comment faire ni pourquoi vous épargnez, créez-vous un compte d’urgence, c’est la façon la plus simple d’économiser de l’argent.

Une urgence n’a pas de limites en termes de coût, et le jour où vous devrez racheter une voiture parce que la vôtre vous a lâché pourrait se présenter bien plus tôt que vous l’imaginez.

3. Combien doit-on mettre de côté ?

Certains conseillers américains recommandent de mettre jusqu’à 15 % des revenus par mois dans son compte urgence. Bien sûr, ce chiffre n’a en soi aucun sens, surtout avec un système comme la France où une partie du salaire est automatiquement pris pour l’épargne retraite. En outre, certains salaires rendent très difficile le fait de mettre de côté.

Des solutions pour pouvoir épargner

Le système français est compliqué. En outre, tout le monde ne met pas le même montant de côté et n’obtiendra pas la même chose à la retraite. Donc dîtes-vous bien que vous devez penser à votre futur. Voici quelques solutions que vous pouvez appliquer :

  • il est peut-être temps de demander une augmentation ou de changer de travail : cela paraît peut-être idyllique et naïf de croire que c’est aussi facile, mais ne pas essayer est la meilleure chose à faire pour échouer. Il est facile de se conforter dans une situation en se disant que tout va bien et il est difficile de faire des efforts pour plonger dans ce qui paraît être un champ de mines. Pourtant, se bouger offre les meilleures chances de s’en sortir.
  • créez un automatisme : commencez par 20 € tous les mois puis mettez-en plus lorsque vous pourrez vous le permettre. Pour vous aider, vous pouvez créer des budgets pour tout. Il est inutile aussi de stresser sur vos budgets, la vie n’étant pas la même tous les jours et certains mois plus difficiles que d’autres. Vous verrez qu’avec le temps, vous aurez une meilleure vision de ce que l’on peut dépenser et de ce qu’il faut garder.
  • pour augmenter rapidement vos soldes de comptes, vous pouvez prendre des mesures drastiques : fixer un seuil. En choisissant de vivre quelque temps en dessous de vos moyens, vous doperez sans aucun doute votre progression. Une fois votre seuil atteint, reprenez un rythme d’économie plus calme et profitez de vos revenus.

À titre indicatif – car encore une fois, le système est complètement différent – les Américains ont en moyenne épargné au mois de mai 2018 3,2 % de leurs revenus au lieu des 15 % conseillés.

épargne comment épargner mettre de l'argent de côté
Sur quoi peut on économiser ? Crédits : Pxhere.

4. Quelle est la différence entre épargner et investir ? Les deux rapportent de l’argent, non ?

épargne mettre de l'argent de côté épargner
Crédits : Pixabay.

Il existe une réponse courte : le risque.

En épargnant, vous êtes sûr de toucher une certaine somme au bout d’un temps donné. Un investissement n’est pas toujours aussi sûr, et l’argent qui revient (le retour sur investissement) peut fluctuer énormément.

Par exemple, avec le calcul du 50 € tous les mois pendant 40 ans, peut-être pourriez-vous gagner avec les intérêts 30 000 € au lieu de 24 000 € à la date fixée. Par contre, si vous investissez 24 000 € dans une entreprise (un investissement), vous pouvez tout aussi bien gagner 100 000 € en quelques années (peu de chances) que tout perdre (plus probable).

5. Quels sont les différents types d’épargnes qui existent ?

Une fois que vous aurez commencé à lire, vous vous direz qu’il est bien loin le temps du simple plan d’urgence. Mais accrochez-vous, c’est important et à la fin vous aurez de bonnes bases sur l’épargne.

Les plans d’épargne que réglemente l’état

À ce jour, l’état réglemente 9 livrets, plans ou comptes épargne. Ils ne sont pas tous proposés dans tous les établissements, et certains varient d’une banque à l’autre.

Ils fonctionnent globalement tous de la même façon, à savoir :

  • il faut placer un peu d’argent tous les mois
  • l’argent appartient alors à la banque qui doit le faire fructifier pour pouvoir ajouter des intérêts
  • selon les conditions, l’argent sera retiré tous les mois sous forme de rente ou en totalité à partir d’un certain moment

Petit point sur l’épargne retraite

Crédits : Pixabay

En France, tous les travailleurs et toutes les entreprises sont soumis au régime de retraite obligatoire. Il existe différents types de régimes obligatoires en fonction de la situation de la personne, par exemple : les régimes spéciaux qui ont été mis en cause récemment.

À cela s’ajoutent des retraites complémentaires et non obligatoires qui peuvent être mises en place par l’entreprise pour laquelle vous travaillez ou par vous-même. Par exemple : les contrats ” Articles 83 ” dans une entreprise et le ” PERP ” au niveau individuel.

Cette notion de retraites complémentaires est très importante, car dans de nombreux faits d’actualité, on parle de personnes âgées qui ne touchent presque rien. C’est principalement dû au fait qu’ils n’avaient pas de retraite complémentaire. Les agriculteurs ont par exemple un système obligatoire assez controversé qui ne garantit pas de bons revenus à la retraite. Il est donc absolument nécessaire qu’ils optent pour des retraites complémentaires.

6. Qu’arrive-t-il à l’épargne si une banque fait faillite comme en Grèce en 2015 ?

Pour répondre à cette question, nous allons faire quelques raccourcis, mais il faut savoir plusieurs choses :

  • il existe un organisme (FGDR) qui assure certaines épargnes pour tout le monde
  • il y a des plafonds à cette assurance
  • les plafonds sont entre 70 000 et 100 000 € selon le type d’épargne
  • ces plafonds sont fixés par personne (si elle est majeur ou mineur), par plan et par établissement

Ainsi, une fois le plafond atteint (si si, vous pouvez les atteindre), il est conseillé d’ouvrir un nouveau plan épargne équivalent dans un autre établissement.

Sources : BusinessInsider, statistique américaine, lexpress, servicepublic.fr

Articles liés :