Infinity train : le premier train qui se recharge tout seul

infinity train
Crédits : rauschenberger / Pixabay

Un train qui se recharge tout seul grâce à l’énergie gravitationnelle, c’est ce qu’a prévu la société australienne Fortescue Metals Group, l’une des plus grandes entreprises d’extraction de fer dans le monde. Elle a déclaré que son projet d’Infinity Train verra le jour d’ici deux ans.

En ces temps de crise environnementale, la société Fortescue a réfléchi à un moyen de consommer moins et de diminuer leur coût d’extraction minière. En effet, les 54 locomotives avec 2,8 km de wagons de la société utilisaient près de 82 millions de litres de diesel chaque année. Toutefois, ce bilan lourd pourrait diminuer grâce à l’Infinity Train, un train capable de se recharger tout seul et donc de consommer beaucoup moins de diesel.

Infinity Train : comment ça fonctionne ?

Les trains miniers de Fortescue voyagent dans les montagnes de la région de Pilbara, puis passent par Port Hedland, une ville en contrebas. Le chargement de ce train se fera ici sur le chemin du retour, lors de la descente sur le trajet reliant la mine à l’usine. Son fonctionnement est assez simple. Pour ce projet, c’est l’énergie gravitationnelle qui permettra à l’Infinity Train de se recharger. En effet, lors des descentes, les trains sont plus amenés à freiner, permettant alors de créer de l’énergie grâce à ce que l’on appelle le freinage génératif.

voie ferrée
Crédits : Pierre Bona / Wikimedia

Ce freinage consiste à inverser la force de rotation d’un moteur électrique pour ensuite produire de l’énergie. Celle-ci est à la base renvoyée dans les caténaires placées au-dessus des trains qui sont censées alimenter les moyens de transport électriques. Toutefois, Fortescue Metals Group a prévu de réutiliser cette énergie stockée dans des batteries afin de diminuer leur consommation et leur émission de leurs opérations ferroviaires. Une fois déchargé sur le retour, le train sera par ailleurs plus léger et se servira donc de cette énergie pour remonter.

Une énergie peu coûteuse

N’ayant aucunement besoin de cette énergie lors de la descente, l’Infinity Train sera la première locomotive électrique possédant la batterie la plus efficace du monde. Il s’agissait d’un enjeu majeur pour la société FMG qui tentait de trouver des solutions face au coût qu’engendre sa consommation de diesel. Ce projet en faveur de l’environnement permet donc aussi un gain d’argent. Par cet autorechargement, l’entreprise n’aura par ailleurs nullement besoin de dépenser de l’argent dans la construction d’une borne de recharge.

Enfin, ce projet pourrait également s’étendre sur le monde de l’automobile. En effet, FMG a fait l’acquisition d’une entreprise spécialisée dans l’ingénierie automobile qui n’est autre que la société anglaise Williams Advanced Engineering.