in ,

L’application Yuka “force” Intermarché à retirer des additifs de 900 produits !

Crédits : Yuka

Une simple application mobile dont le but est d’aider le consommateur à mieux manger a chamboulé l’organisation de la chaîne Intermarché. En effet, l’enseigne a déclaré que plus d’une centaine d’additifs allaient être retirés de nombreux produits de marque distributeur.

L’application qui pèse

En début d’année 2018, nous évoquions l’application mobile Yuka. Son slogan “Mangez mieux, faites les bons choix” semble avoir aujourd’hui séduit plus de 10 millions de consommateurs dans notre pays ! Désormais, une armée de clients se trouve capable de déchiffrer les étiquettes. En effet, les produits contiennent des ingrédients dont la nature est souvent difficile à cerner.

Par ailleurs, la simplicité d’utilisation de l’application pèse énormément dans la balance. Il suffit en effet de scanner le produit directement au supermarché afin de faire apparaître une note sur 100. Cette même note est relative à l’impact du produit sur notre santé. Dans le cas où le produit en question n’est pas jugé sain, l’application peut même conseiller d’autres produits moins “nocifs”.

L’application Yuka évalue les produits alimentaires mais également les produits cosmétiques
Crédits : Yuka

Un importante enseigne fait marche arrière

Comme l’explique France Inter dans un article du 18 septembre 2019, le groupe Intermarché a fait une annonce qui pourrait satisfaire de nombreux consommateurs. En effet, l’enseigne a indiqué avoir l’intention de retirer 142 additifs de 900 produits de sa marque distributeur ! Cette mesure devrait être appliquée au cours des prochains 18 mois. L’objectif pour l’enseigne ? Faire en sorte que ses produits obtiennent une bonne note sur l’application Yuka !

Face à l’influence que l’application peut avoir sur les habitudes alimentaires des clients, Intermarché a donc décidé de se mettre au pli. Plus de 10 millions de clients potentiels sont effectivement capables de changer d’avis sur un produit en suivant les conseils de l’application. Intermarché a indiqué que deux tiers des français utilisant Yuka ont depuis un an décidé d’abandonner une marque ou un produit. Par ailleurs face à cette “menace”, Intermarché pourrait ne pas être la seule enseigne à réagir.

Du côté de Yuka, il a été estimé que 95% des utilisateurs de l’application avaient stoppé leurs achats de produits contenant des additifs peu recommandables. De plus, les dépenses des consommateurs auraient augmenté de 1,6% en valeur et baissé de 0,8% en quantité.

Articles liés :

L’application BuyOrNot pour s’assurer de consommer éthique !

HopHopFood : l’application d’échange de nourriture qui lutte contre le gaspillage

Pourquoi est-ce si important de manger des fruits et légumes de saison ?