in

Fait maison : Qu’est-ce que cela veut réellement dire ? (Vidéo)

Crédits : pxhere

Le logo “fait maison” est reconnaissable très facilement : il s’agit d’une casserole surmontée d’un toit. Cette mention est censée garantir pour le consommateur une plus grande transparence sur l’origine de ce qu’il mange. Il lui permet de faire facilement la différence entre les plats d’origine industrielle et les plats préparés sur place.

Qu’est-ce que le logo garantit au consommateur ?

Tout d’abord, il faut savoir que cette mention ne peut pas concerner toute la carte. On va généralement le trouver pour :

  • les entrées
  • les plats
  • les desserts

Les fromages, les boissons alcoolisées ou non-alcoolisées et le pain ne sont pas censés recevoir ce logo.

La mention “fait maison” garantit au consommateur que le plat qu’il mange a été réalisé et cuisiné sur place avec des produits bruts. Il y a cependant des exceptions, comme les traiteurs. Lorsque ceux-ci vont faire des prestations en dehors de la boutique, ils peuvent garder la mention “fait maison”.

Gateau fait maison
Crédits : Pixnio

Les règles pour utiliser la mention “fait maison”

Pour pouvoir indiquer “fait maison”, il faut que les ingrédients des plats à la carte aient été réceptionnés par le restaurateur et soient sous une forme non-transformée. “Non-transformé” signifie que le produit est brut et qu’il n’a pas subi de cuisson. Les restaurateurs ont parfaitement le droit de congeler les ingrédients.

Les plats qui contiennent du vin, du pain ou du fromage peuvent recevoir la mention “fait maison”,bien que le restaurateur ne peut pas les fabriquer lui-même. La condition seule condition à remplir est que ces ingrédients ne composent pas l’entièreté du plat.

Depuis 2014, la mention “fait maison” est obligatoire. Un restaurateur qui fait des plats-maisons doit le signaler à sa clientèle de manière claire sur la carte, mais aussi sur son éventuel site internet. À l’inverse, un restaurateur qui prétend faire du “fait maison”, alors que ce n’est pas le cas, peut être sanctionné pour tromperie ou pratique commerciale trompeuse. Une condamnation peut aller jusqu’à 300 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement (article L213-1 du code de la consommation).

Est-ce que tous les restaurateurs utilisent la mention “fait maison” ?

Non, le logo et les règles qui l’accompagnent ont été pensés pour quatre types de restaurants :

  • les fast-foods
  • le restaurant traditionnel type brasserie
  • les traiteurs
  • les restaurants de chaîne

Crédits Vidéo : Consomag via l’Institut National de la Consommation

Sources : Institut National de la Consommation, economie.gouv.fr, Legifrance

Articles liés :

Pour rester en bonne santé, quels sont les desserts à éviter au restaurant ?

Comment un faux restaurant londonien s’est retrouvé numéro un sur TripAdvisor !

Chine : un restaurant offre une ristourne aux femmes ayant de fortes poitrines…