Siga-Siga, la première boutique sans argent de Paris

À Paris, il existe une boutique sans argent. Il s’agit d’une nouvelle façon de penser l’économie, dans un lieu où l’argent n’existe pas, même alternatif, tout comme le troc.

Cette boutique située dans le 12e arrondissement de Paris, dans le hall de l’ancienne gare de Reuilly, a été baptisée Siga-Siga. Elle est le fruit du travail et de l’imagination de Debora Fischkandl, sa directrice. À l’origine de ce projet original, l’association au nom évocateur de La Boutique Sans Argent créée en 2013. La boutique Siga-Siga a fait l’objet d’un article paru dans We Demain le 22 janvier 2016. La rédactrice Sandra Franrenet a été bénévole pendant deux après-midis afin de comprendre le concept.

Ici, les euros ne sont pas acceptés et pour cause : tout est gratuit. Le concept consiste en un lieu, un espace dédié au don entre les personnes. Au départ pourtant, pas de boutique, mais quelques partenariats avec des festivals et autres événements dans le cas de la mise en place de « zones de gratuité » à Paris et dans sa banlieue. Quelque temps après, la mairie du 12e arrondissement de Paris exauce le vœu de Debora et lui permet de s’installer, elle et son équipe de bénévoles, dans un local gracieusement mis à leur disposition.

Tous les âges se croisent dans cette boutique destinée à donner une seconde vie aux objets sans compensation financière, avec une priorité absolue pour l’utile et pourquoi pas, l’agréable. Julie, une maman concernée expliquait à la rédactrice de We Demain qu’elle venait chercher des objets, mais « pas pour les stocker dans un placard, sinon ce concept n’aurait aucun sens ». En règle générale, les habitués, « clients » éphémères ou curieux adoptent vite le fonctionnement de la boutique.

Voici ce que déclare généralement la directrice Debora aux nouvelles têtes : « Bonjour, bienvenue ! Vous connaissez le principe ? Vous êtes dans une boutique sans argent. Vous pouvez prendre tout ce que vous voulez, il n’y a pas de quota à condition d’en faire bon usage. Si vous trouvez votre bonheur, passez nous voir avant de repartir afin que nous notions ce que vous emportez. Nous avons besoin de ces informations pour élaborer des statistiques sur la nature des objets qui circulent. Je vous laisse faire un tour ? »

Sources : We DemainMetronews

Crédit image : La boutique sans argent