in

“Tellement bon, mais tellement moche” : L’initiative anti-gaspillage se généralise

S’inspirant de l’appellation « Gueules Cassées » qui signale aux consommateurs des fruits et légumes pas très jolis à regarder, mais délicieux à manger, le collectif de producteurs à l’origine de cette campagne s’intéresse aujourd’hui aux artisans : bouchers, charcutiers, boulangers… dans le but de réduire le gaspillage. Explication.

Vous connaissez surement le sigle « gueules cassées », cette petite pomme rouge au sourire édenté qui a fait son apparition dans 600 magasins en France, vantant la qualité du goût au détriment de l’apparence. Le franc succès de l’opération a donné des idées au collectif.

Savez-vous qu’environ 40 % des produits sont jetés à la poubelle ? Les raisons : calibre, stockage défectueux, mauvaise anticipation des demandes des clients, qualité visuelle des produits. Un gaspillage énorme qui peut être évité facilement en changeant les mentalités des producteurs, mais également des consommateurs.

Le collectif vient donc d’annoncer qu’à la mi-novembre, les supermarchés ainsi que les artisans boulangers, charcutiers, bouchers ou encore confiseurs pourront proposer des articles « Gueules Cassées » 30 % moins chers. « Les boulangers vendaient déjà moins cher ce qu’ils n’avaient pas vendu le jour même. Désormais, grâce au petit autocollant “Tellement bon, mais tellement moche”, leur démarche sera bien mieux reconnaissable par le consommateur », affirme Nicolas Chabanne, l’un des cofondateurs de l’association.

Les commerçants et producteurs voulant participer à l’aventure devront remplir un formulaire en ligne pour contacter l’association et signer une charte de bonne conduite en particulier sur le respect des normes sanitaires.

Cette initiative française intéresserait plusieurs pays, dont le Japon, les États-Unis, le Brésil ou encore l’Allemagne.

Source : Huffington Post

– Illustration :  Gueules Cassées