in

Voici le cinéma participatif en plein air qui fonctionne grâce à vos coups de pédale !

Dans quelques jours, une étonnante séance de cinéma aura lieu à Pornichet (Loire-Atlantique). En effet, celle-ci se voudra participative en invitant les spectateurs à se relayer pour pédaler sur des vélos générateurs d’énergie qui sera utilisée pour l’événement. Focus sur ce concept développé par Electric Pedals.

Afin de profiter de la fin de l’été, la ville de Pornichet accueille le samedi 3 septembre une séance de cinéma en plein air pour les grands et les petits, puisque le film projeté sera le Petit Prince. La particularité de l’événement organisé par l’entreprise Ludikénergie réside dans le fait qu’une dizaine de personnes se relaieront pour pédaler et permettre à tout le monde d’assister à la séance.

Inventé par Electric Pedals, ce cinéma en plein air d’un nouveau genre trouve une vraie utilité. Itinérant, le cinéma se déplace par exemple dans des contrées uruguayennes où certains villages n’ont pas accès à l’électricité. Celui-ci associe le sport, l’écologie et la convivialité autour d’une projection. Une série de vélos reliés les uns aux autres, puis à un générateur, suffit à fournir assez d’énergie afin de projeter un film sur grand écran gonflable.

« Les gens qui pédalent ne voient en général pas le temps passer. Et quand le film s’arrête, ils sont applaudis par les spectateurs, et s’applaudissent eux-mêmes, car c’est une vraie fierté pour eux d’avoir participé » explique le directeur de l’association Efecto Cine.

L’initiative, récemment importée en France, a également trouvé un écho au Sénégal. En effet, l’association Cinécyclo propose, tout comme Efecto Cine en Uruguay, de permettre à des populations vivant dans des lieux isolés de pouvoir assister et participer aux projections. Cinécyclo propose la diffusion de documentaires sur des thèmes importants comme l’agriculture, ainsi que des films d’animation pour les enfants.

Le concept, se revendiquant du courant low-tech, est très intéressant puisqu’il ne nécessite aucun matériel lourd, couteux et énergivore. Il permet donc une économie d’énergie tout en favorisant la participation du public. La perspective de permettre à des populations en retrait du monde citadin et de la technologie en général de se familiariser avec le grand écran est très encourageante. En effet, tout en sensibilisant les personnes à l’aspect écologique de l’initiative, ce type de cinéma peut avoir un aspect pédagogique important en diffusant le savoir dans des régions souvent repliées sur elles-mêmes.

Voici une vidéo montrant le concept en Uruguay :

Sources : Mr MondialisationOuest France

Crédit photos : Electric Pedals – Cinécyclo