in ,

Voici Setsuna, l’automobile anti-obsolescence programmée !

La firme japonaise a récemment présenté un véhicule d’un genre encore jamais observé dans un salon de l’auto. Et pour cause, cette voiture est entièrement constituée de bois et fonctionne à l’électricité. De plus, la Setsuna est une voiture in-cre-vable !

Le concept-car Setsuna a été présenté par Toyota lors de la Semaine du Design qui s’est déroulée à Milan (Italie) en avril 2016. Il s’agit d’un cabriolet biplace dont les courbes rappellent celles d’un bateau. Et ce « bateau à roues » est fabriqué en bois (cèdre et bouleau japonais), un « matériau qui permet d’exprimer l’idée que l’amour grandit à mesure que le temps passe » estime Kenji Tsuji, créateur du Setsuna Concept.

Le véhicule étonne à bien des niveaux, par exemple son assemblage. En effet, aucun clou ni vis n’a été nécessaire pour fabriquer la voiture, puisqu’une autre logique a été mise en place : le « Sashimono », une technique d’assemblage japonaise ancestrale utilisant chevilles et autres cales. Pas moins de 86 panneaux de bois composent la Setsuna, qui comporte un peu d’aluminium tout de même (armature, chapeau des roues).

SETSUNA_019.0

La Setsuna est également 100% électrique mais la caractéristique la plus curieuse se trouve ailleurs. Les concepteurs ont voulu mettre au point un véhicule qui traverse les âges, afin de lutter contre l’obsolescence programmée, véritable fléau actuel, en se transmettant de générations en générations. Le bois a été utilisé afin de témoigner des aventures de son propriétaire, pour qu’il puisse offrir à ses enfants une voiture chargée d’émotions puisque le bois garde généralement les traces du passé.

SETSUNA_021.0

Toyota a équipé son concept-car d’une horloge tout à fait spéciale. Également faite en aluminium, cette horloge donne les heures, mais indique les jours et les années sur une période d’un siècle. Cette idée de concept pourrait inspirer d’autres marques intéressées, mais le message est passé : l’obsolescence programmée, c’est mal et l’on en trouve des preuves tous les jours. Il est même actuellement évoqué une évolution de ce phénomène vers ce qui serait une obsolescence connectée.

Sources : Les NumériquesMr MondialisationTurbo

Crédit photos : The Verge