in

Pourquoi ce supermarché a-t-il retiré tous les produits étrangers de ses rayons ?

Crédits : Wikimedia Commons

Un magasin de la chaîne allemande Edeka a enlevé des rayons les produits fabriqués hors du territoire pour ne laisser sur les étals que les produits confectionnés dans le pays.

Selon le site local Online Focus, un supermarché de la chaîne Edeka situé à Hambourg a retiré des rayons tous les produits qui ne sont pas issus d’une production allemande. Le fait est que pendant l’opération ayant duré une journée, l’intégralité des rayons s’est retrouvée quasiment vide puisque la plupart des produits habituellement disponibles proviennent des importations.

Sur des pancartes placées dans le magasin, il est possible de lire : « Sans la diversité, nos étagères sont vides » ou encore « Nos choix de courses sont aujourd’hui limités aux frontières ». Ainsi, on n’y trouve plus de fromages ou vins français, d’olives grecques ou encore de tomates espagnoles, mais seulement des produits 100 % allemands.

L’objectif de l’enseigne Edeka est de montrer aux personnes défendant le concept de fermeture des frontières que le choix des produits alimentaires serait restreint à quelques produits locaux. En réalité, l’opération communication à laquelle l’enseigne s’est livrée n’est autre qu’une campagne antiraciste comme le rappellent certains médias locaux et internautes sur Twitter (voir ci-dessous).

Un porte-parole du magasin s’est également exprimé pour le Huffington Post : « Edeka défend la diversité et nous vendons une large gamme de marchandises qui sont produites dans toutes les régions d’Allemagne, mais c’est ensemble, avec les produits venus d’autres pays, que nous créons la diversité unique que nos clients apprécient. »

Ce qui semble avoir été une opération communication réussie offre une bonne publicité à l’enseigne Edeka particulièrement habituée des campagnes virales de ce type. En 2015, une publicité de l’enseigne dénonçait la solitude des personnes âgées et en 2016 avec une autre campagne où beaucoup d’Allemands ont vu des références néonazies dissimulées dans une publicité de Noël.

Sources : Online FocusMashableHuffingtonPost