in

En Chine, vous êtes désormais épiés par une armée de caméras à reconnaissance faciale

Capture vidéo

La Chine détient l’un des réseaux de vidéo surveillance les plus imposants au monde avec plus de 150 millions de caméras disséminées sur tout le territoire. Une grande partie de ces caméras intègre les technologies de reconnaissance faciale et le gouvernement voudrait en installer quelques centaines de millions de plus.

Une caméra capable de reconnaissance faciale permet par exemple d’identifier les passants partout dans l’espace public ou encore les modèles de voitures avec un taux d’erreur très faible de 0,001 % selon la chaîne gouvernementale chinoise CCTV ayant conçu le dispositif. Il s’avère également que ce type de caméra a la capacité d’analyser la densité de la foule, de déceler lorsqu’un attroupement se forme et peut même d’enregistrer un visage pour le reconnaître plus tard (au cas où).

Dans la vidéo en fin d’article, il est possible de voir de quoi un réseau de caméras intégrant les technologies de reconnaissance faciale est capable (aperçu ci-dessous).

Crédits : capture YouTube/Robert McGregor

Selon le Wall Street Journal, la CCTV aurait reçu l’accord du gouvernement chinois pour 600 millions de ces caméras alors qu’il en existe déjà 176 millions ! Lorsque l’on sait que chaque citoyen chinois doit apporter une photo d’identité aux autorités le jour de ses 16 ans pour enregistrement, cela donne une idée du genre de société ultra-policée vers laquelle se dirige le pays.

Un calcul rapide permet de comprendre que lorsque le projet d’installation du réseau de caméras sera finalisé, il y aura pratiquement une caméra pour deux habitants ! Le chiffre est exagéré, mais à peine. Évidemment, le plus gros des caméras sera concentré dans les villes.

La Chine est un des pays les plus sûrs au monde et une partie de la population semble se sentir en sécurité, mais que penser des libertés individuelles dans une société soumise au Big Brother ?

Sources : Wall Street journalLe MondeUlyces