in

Dog Meat Festival : il sauve un millier de chiens de l’abattage !

Capture vidéo Youtube

Depuis 2010, le festival de la viande de chien se déroulant en Chine fait l’objet de nombreuses polémiques et chaque année, des personnes se mobilisent. Un chinois vivant aux États-Unis, fort de son combat destiné à éradiquer la violence animale, vient de sauver 1000 chiens promis à la mort.

Depuis les années 1990, le festival de la viande de chien se déroule dans la ville de Yulin, située dans la province de Guangxi. Chaque année, près de 10.000 chiens et 4000 chats sont tués pour leur chair, particulièrement appréciée dans la région. Depuis environ cinq ans, les mobilisations pour faire cesser ce festival se sont multipliées, et depuis 2015, plus de 4,5 millions d’internautes ont signé la pétition publiée sur Change.org appelant à l’arrêt total de ces festivités.

Ayant débuté le 21 juin, le festival de la viande de chien de Yulin a fait la connaissance d’un farouche opposant répondant au nom de Marc Ching, un homme d’origine chinoise vivant à Los Angeles, dont les activités principales sont relatives à la nutrition et à l’herboristerie. L’homme est également un amoureux des animaux et a créé l’Animal Hope and Wellness Foundation, une “fondation pour l’espoir et le bien-être de l’animal”.

Marc Ching a un rêve : éradiquer la maltraitance animale, et ce dernier, qui n’apprécie logiquement pas le festival de la viande de chien se déroulant dans son pays d’origine, en a fait son ennemi principal. Il n’a pas cependant pas attendu le début du festival pour agir puisqu’au cours de cette année, il s’est rendu six fois en chine pour y mener des “opérations commando”.

3582FCB800000578-3653032-image-a-11_1466588860829

Le procédé est le suivant : Marc Ching, accompagné par un interprète, se présente dans les élevages de chiens et de chats en se faisant passer pour un professionnel. Il tente ensuite de s’enfuir discrètement avec un maximum d’animaux à l’arrière de son camion. Bien que la plupart du temps, il n’y a aucun souci, Marc Ching s’est déjà retrouvé menacé par un pistolet et un couteau, retenu en otage et battu. Malgré tout, l’homme persiste dans ses actions qui lui auraient permis de sauver un millier de chiens et de fermer sept abattoirs au total (6 en Chine, 1 au Cambodge).

“Je veux que les gens en Chine soient capables de voir que le changement est possible. Des personnes se rencontrent partout dans le monde, même en Chine, pour venir nous aider” indique Marc Ching.

Ces opérations coup de poing sont accompagnées d’autres actions plus constructives sur le long terme, puisque Marc Ching tente d’adopter une attitude visant à accompagner les éleveurs et les propriétaires d’abattoirs à trouver un moyen de reconversion, une façon de combattre le festival d’une manière moins visible, mais tout aussi utile.

Pendant le festival, Marc Ching sera accompagné de son équipe de militants afin de continuer à faire passer son message auprès des consommateurs.

Sources : Daily MailPositivRiTélé

Dog Meat Festival : il sauve un millier de chiens de l’abattage !
Notez cette actu