in

Gavez-vous de gluten et d’OGM et bannissez les probiotiques : de nouvelles études bousculent les idées reçues

Crédits : iStock

De nouvelles études sur l’alimentation affirment que le gluten est en réalité bon pour la santé, que les OGM ne représentent aucun danger et que les probiotiques ne servent absolument à rien. De quoi modifier sérieusement ses habitudes.

Le gluten, ce grand méchant pas si méchant

Depuis quelques années, le gluten est devenu la bête noire des adeptes du « manger sain ». Pourtant, cette protéine que l’on retrouve dans certaines céréales (blé, orge, seigle, épeautre) est très utilisée dans l’alimentation. En effet, c’est grâce au gluten que les aliments que l’on consomme quotidiennement, comme le pain, les brioches, les gâteaux ou encore les pizzas sont ce qu’ils sont. Le gluten sert avant tout à donner du volume et de l’élasticité aux aliments et il joue également le rôle d’épaississeur et de liant. Mais alors, pourquoi tant de haine ?

Seul 1 % de la population est réellement intolérant au gluten !

Tout simplement parce que la tendance actuelle veut que le gluten soit la cause des troubles digestifs inexplicables, des périodes de déprime passagères et des fatigues chroniques. Or, seul 1 % de la population est réellement intolérant au gluten. Et dans ce cas, son ingestion provoque une inflammation chronique de l’intestin.

Si vous faites partie de ces convaincus qui mangent désormais sans gluten, vous risquez donc d’être surpris ! En effet, un article publié par un médecin spécialiste de l’intolérance au gluten, le Dr Norelle Rizkalla Reilly, montre que les régimes sans gluten sont en réalité dangereux pour la santé. Et pour cause, ceux qui les pratiquent ont plus de risques de souffrir de fortes carences nutritionnelles.

Les probiotiques, ces grands inutiles

Après avoir démonté le mythe tant à la mode du « gluten free », attaquons-nous à celui des probiotiques. Il paraîtrait qu’avaler des probiotiques, ces bactéries vivantes présentes dans les produits laitiers (yaourts, fromages…), serait bon pour la santé. En effet, ces micro-organismes nous aideraient à mieux digérer, notamment le lactose, et à booster nos défenses naturelles. Mmmh pas si sûr…

Les probiotiques sont les bactéries présentes dans les produits laitiers. 

Une nouvelle étude danoise tend à prouver que les probiotiques… ne servent finalement à rien. « Rien ne prouve que les probiotiques aient le moindre effet positif sur les bactéries peuplant l’estomac des adultes en bonne santé », concluent les chercheurs. Mangez donc autant de yaourts que vous voulez, ça n’aura aucun effet sur votre santé…

Les OGM, ces incompris

Alors là, on s’attaque à un dossier encore plus ambitieux : les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés). Non seulement ils sont considérés comme étant très dangereux pour la santé mais en plus, ils constituent une véritable menace pour l’environnement, que ce soit pour les sols, les nappes phréatiques ou encore les insectes. Mais au juste, c’est quoi un OGM ?

Les OGM sont des plantes génétiquement modifiées créées dans le but de résister aux pesticides.

Les OGM servent avant tout à l’agriculture. Ce sont, la plupart du temps, des plantes génétiquement modifiées qui ont été créées dans le but de résister aux pesticides. Ainsi, on peut utiliser des insecticides sans avoir peur de tuer ses plantes. Pratique, non ? De plus, la modification génétique permet également d’améliorer la qualité nutritive d’un aliment. Bref, rien de bien naturel dans tout ça…

Diabolisés par le grand public et les scientifiques, les OGM sont de plus en plus boudés par les consommateurs, qui préfèrent désormais se tourner vers des aliments « bio ». Mais un récent rapport de la très sérieuse National Academy of Science risque de bousculer nos idées reçues : les OGM seraient en réalité sans danger pour la santé. Bon, pour autant, est-ce que désormais vous allez vous jeter sur les aliments issus des plantes cultivées génétiquement modifiées (soja, maïs, colza, betterave, courge…) ? Ce n’est pas dit !

Source

Gavez-vous de gluten et d’OGM et bannissez les probiotiques : de nouvelles études bousculent les idées reçues
noté 1 - 3 votes