in

Ce navire dépollueur pourra naviguer grâce aux déchets plastiques !

Crédits : Plastic Odyssey

L’heure est grave, mais il est encore temps d’agir pour sauver notre belle planète bleue. Heureusement, de nombreux militants écologistes créent des projets chaque jour dans le but d’éveiller les consciences et de servir de modèles. C’est le cas de l’expédition Plastic Odyssey, un projet ambitieux dont la date de lancement est prévue pour 2020. La lutte contre la pollution plastique des océans est son objectif principal.

Les motivations du projet

Tous les ans, c’est 9 millions de tonnes de plastique en plus qui polluent les océans. On parle même d’un septième continent qui est formé d’un nombre impressionnant de déchets flottants. Ce qu’on voit à la surface, c’est seulement 1% de tout ce qu’il y a en réalité. Le reste du plastique “invisible” est soit sous l’eau, soit décomposé en microplastiques. Ces derniers sont très dangereux pour tous les êtres vivants de la terre et de la mer. D’après des prévisions environnementales, si nous continuons sur cette lancée dangereuse, il y aura plus de plastique dans l’eau que de poissons en 2050…

La présence de ces tonnes de plastique cause de nombreuses morts. Les animaux marins et les oiseaux sont les plus touchés par ce fléau, puisque 100 000 d’entre eux décèdent des suites de blessures ou d’ingestion de plastique tous les ans. Sur terre, les décharges ne font que s’agrandir, polluant l’environnement de manière irréversible. Il faudrait ainsi plusieurs dizaines d’années avant de pouvoir véritablement engendrer un progrès dans l’élimination du plastique. En attendant, des personnes engagées créent des projets tels que le Plastic Odyssey. Le but est de proposer des alternatives innovantes et de limiter la gravité des conséquences environnementales.

Le parcours et les futurs membres de l’expédition

Le départ de l’aventure du bateau nettoyeur des mers se fera en 2020. À partir de là, le navire de Plastic Odyssey voguera durant 3 ans sur les flots afin de faire escale dans 33 zones déterminantes du monde. Le port de Marseille, une ville où les progrès en matière de pollution sont encore à améliorer, sera le point de départ de ce tour du monde anti-déchets plastiques :

  • Le nord et l’est de l’Afrique, ainsi que l’Amérique latine, seront à l’honneur en 2020-2021 ;
  • L’année 2022 sera consacrée à l’Asie-Pacifique ;
  • Enfin, en 2023, le reste de l’Asie et l’autre partie de l’Afrique se feront passer au crible.

Quant à l’équipe Plastic Odyssey, c’est une cinquantaine de personnes engagées au maximum dans le projet. Une foule de métiers divers et nécessaires au bon fonctionnement de la cause, ainsi qu’un comité de soutien, ont permis de créer le projet de A à Z. Des scientifiques aux responsables juridiques, en passant par des ingénieurs et des experts du Web : tout le monde y a sa place. Pour finir, 4 marins seront à bord du bateau de l’expédition, en compagnie de cameramans et d’une équipe professionnelle diversifiée.

Le fonctionnement du catamaran écologique

Afin de mener à bien cette mission, le catamaran chargé de nettoyer les océans doit être irréprochable. En cours de construction chez une entreprise maritime française, il sera fin prêt pour son premier grand voyage. Sa source d’énergie principale sera stockée grâce à des panneaux solaires garantissant le fonctionnement de tout l’équipement qui se trouvera à bord. Mais le vaisseau en lui-même pourra naviguer grâce aux déchets plastiques, broyés puis conservés dans un espace dédié. Grâce à un système de pyrolyse, ils seront ensuite transformés en carburant à énergie électrique ! Afin de ne pas polluer l’air, des filtres à particules permettront de purifier les gaz d’échappement. Ce bijou de technologie est plein d’espoir.

Néanmoins, tous les types de plastiques ne peuvent pas servir de carburant. C’est pour cela qu’un équipement spécial les triera pour éventuellement les recycler. On ne le répète pas assez, mais les plastiques recyclables peuvent faire des miracles : meubles, vêtements ou encore matériaux de fabrication. Le but de l’expédition Plastic Odyssey est également de montrer que ce qui est jeté peut être réutilisé de mille façons. 

La lutte contre la pollution plastique des océans et le gaspillage est lancée. C’est grâce à des projets tels que le Plastic Odyssey que nous prenons conscience des alternatives que nous possédons actuellement et qui pourraient sauver la planète. 

Source : le site officiel de l’expédition

Vous aimerez aussi :

Pourquoi les “routes en plastique” du Ghana sont-elles intéressantes ?

Coca-Cola admet consommer 3 millions de tonnes de plastique chaque année !

Un supermarché supprime les emballages plastiques du rayon fruits et légumes. Voyez le résultat !

Ce navire dépollueur pourra naviguer grâce aux déchets plastiques !
noté 5 - 3 vote[s]