in ,

Brocantes, vide-greniers : un phénomène éco-citoyen ?

Crédits : Flickr / MrT HK

Brocantes, vide-greniers, marchés aux puces, vide-dressing…plus que jamais le secteur de l’occasion se trouve en plein essor. Une tendance économique et écologique qui témoigne à la fois d’un besoin pour les consommateurs d’acheter moins cher et de la nécessité  globale de s’inscrire dans une économie de plus en plus circulaire.

Un marché en plein essor

Environ 50 000 brocantes et vide-greniers ont lieu en France chaque année. Un chiffre considérable qui témoigne d’une véritable expansion du marché de l’occasion s’étendant à de plus en plus de domaines depuis quelques années. Selon une étude menée il y a quelques années par l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et le CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) plus de 75% des français déclaraient avoir acheté au moins un bien d’occasion en ligne ou en brocante dans l’année, soit environ 15% de plus que dix ans plus tôt. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter et qui est le fruit d’une prise de conscience citoyenne.

De manière générale, les gens cherchent à acheter moins cher. On observe notamment un intérêt tout particulier dans la vente d’objets à la vie courte ou encore dans le secteur des vêtements. Les enfants occupent à eux seuls une place considérable dans le marché de l’occasion, avec la vente et l’achat de jeux, jouets ou habits.

Avec l’essor d’internet et de sites spécialisés, la vente d’occasion s’inscrit désormais dans une véritable logique de lien social à la dimension éco-citoyenne.

livres brocantes
Crédits : Unsplash / Dona

Une démarche éco-responsable

Au delà de l’aspect purement économique, la popularité grandissante des brocantes et vide-greniers est aussi due à une prise de conscience écologique qui se développe et attire de plus en plus de monde. Acheter d’occasion devient une véritable tendance s’inscrivant dans un processus durable et responsable de lutte contre les déchets. En effet, pourquoi jeter des objets quand on peut leur donner une nouvelle utilité ? Acheter d’occasion permet alors de réduire son empreinte écologique en donnant une seconde vie à nos vielles possessions.

Une démarche qui prouve l’apparition d’une nouvelle forme d’économie circulaire s’inscrivant dans une logique de développement durable et de recyclage et qui s’implante peu à peu dans le monde entier…

Articles liés :

Que faut-il savoir lorsque l’on désire participer à un vide-grenier ?

Gaspillage : le gouvernement annonce la fin de la destruction des invendus non alimentaires en France !

La loi pour interdire la destruction des invendus vestimentaires en France sera bien votée en 2019

Brocantes, vide-greniers : un phénomène éco-citoyen ?
noté 3 - 2 vote[s]