in

Une chasseuse déclenche la colère des internautes après avoir abattu une girafe

Une semaine après le scandale de la mort de Cecil, le lion tué au Zimbabwe qui avait déclenché une polémique sans précédent, notamment sur les réseaux sociaux, c’est au tour de Sabrina Corgatelli, une chasseuse américaine, de poser fièrement avec une girafe qu’elle a abattue en Afrique du Sud. Une fois encore, les internautes ne l’ont pas loupé!

Poser tranquillement avec son trophée de chasse, une pratique qui se démocratise à en croire la dernière photo postée par cette chasseuse américaine sur Facebook, lors d’un safari en Afrique du Sud. La victime est une girafe et son bourreau explique n’exprimer aucun remords après avoir abattu l’animal. Elle s’en défend même : « Il ne s’agit pas seulement de tuer un animal. Quand vous chassez, tout le monde pense que vous êtes un tueur sans cœur, mais il y a une connexion qui s’établit avec l’animal. Le chasser ne veut pas dire qu’on ne le respecte pas. »

Bien évidemment, la réaction des internautes ne s’est pas fait attendre. Scandalisés par les clichés montrant la chasseuse poser fièrement au côté de la girafe, des milliers de personnes ont exprimé leur dégoût. Au total, la photo a reçu plus de 40 000 commentaires, haineux pour la plupart, mais Sabrina Corgatelli s’en moque et continue de provoquer ses détracteurs. « A tous ceux qui me détestent, prenez garde, il y a encore plein de photos qui arrivent. »

Capture d’écran 2015-08-04 à 23.13.46

En Afrique du Sud, en Namibie et au Zimbabwe, la chasse à la girafe est légale. Selon le Daily Mail, les chasseurs débourseraient près de 15 000 € pour s’offrir ce trophée. De son côté, Walter Palmer, le dentiste du Minnesota qui a tué le plus célèbre lion du Zimbabwe est toujours introuvable.

Capture d’écran 2015-08-04 à 23.49.42

>> Sa page Facebook

Source : FranceTVinfo