in

En Chine, on peut payer son ticket de métro avec des bouteilles en plastique

À Pékin, il est possible de régler le prix du ticket de métro en recyclant des bouteilles en plastique vides par le biais de distributeurs spéciaux.

La capitale chinoise est une des villes les plus sales et polluées au monde. Il y existe une véritable mode relative aux initiatives ayant pour but de réduire cette pollution. Ici, il s’agit de réduire les déchets plastiques de la ville, un véritable défi. À titre de comparaison, les 20 millions de pékinois produisent environ 18.000 tonnes de déchets contre 3000 pour la ville de Paris.

La société chinoise Incom, spécialisée dans l’élaboration de solutions de recyclage intelligentes, a installé des distributeurs dans une quinzaine de stations du métro de Pékin. Un emplacement présent sur chacun d’entre eux invite les usagers à y insérer leurs bouteilles en plastique vides dans le but de créditer leur carte de transport.

Il faudra une vingtaine de bouteilles afin de pouvoir acheter un ticket de métro à 2 yuans, chaque bouteille permettant d’obtenir un mao (10 centimes de yuan). Voici une initiative qui a le mérite de sensibiliser à la fois sur l’usage des transports en commun et sur le recyclage bien que ce procédé existe depuis 2013 en Chine, par exemple au centre d’exposition de Canton ou dans l’aéroport international de Pékin.

圖片 1

Voici une vidéo (en anglais) expliquant le procédé :

Sources : HuffingtonPostLes Lumières de la Ville

Crédit photo : Incom