in

Coronavirus : y a t’il un risque de contamination via l’eau potable ?

Crédits : Skitterphoto / Pixabay

La communication d’une commune située en Moselle au sujet de l’eau potable et du coronavirus a semé un vent de panique sur les réseaux sociaux. Différentes autorités ont réagi et selon ces dernières, il n’y aurait aucun risque de contamination du virus au niveau de l’eau potable.

Une formulation malheureuse

Il y a peu, les résidents de la commune de Rédange ont reçu un message de la mairie. Or, ce message est plutôt maladroit dans sa forme. En effet, celui-ci recommande de faire bouillir l’eau du robinet avant de la consommer, et ce jusqu’à nouvel ordre. Toutefois, le message porte la mention “du fait de crise sanitaire due au Covid-19”. Abondamment partagé sur les réseaux sociaux, le message a fait l’objet de nombreuses interrogations et a évidemment suscité de l’anxiété.

Effectivement, de nombreux internautes ont exprimé leurs craintes concernant une éventuelle contamination de l’eau du robinet par le SARS-CoV-2. Contactée par 20 Minutes, la mairie a tout d’abord authentifié l’origine du message avant de qualifier la formulation de malheureuse.

message eau potable coronavirus
Crédits : aribac matricule 1046 / Twitter

Un problème de turbidité

Le fait est que les recommandations de la mairie étaient motivées par une toute autre raison. Le 10 mars 2020, l’Agence régionale de santé (ARS) a effectué un contrôle de l’eau potable à Rédange. Or, l’eau de la commune faisait l’objet d’une turbidité non conforme à la limite de qualité réglementaire, et ce, en raison des récentes fortes pluies qui se sont abattues sur la région. Rappelons que la turbidité n’est autre que teneur d’un fluide en matières qui le troublent.

Ainsi, il existait un risque de contamination microbiologique, un risque pouvant perturber la désinfection. Actuellement, la qualité de l’eau est en cours de rétablissement et de nouveaux contrôles sont effectués.

Aucun risque concernant l’eau potable

Selon une publication de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 19 mars 2020, “il n’existe aucun élément indiquant que le Covid-19 survit dans l’eau potable ou les canalisations”. Cette affirmation s’appuie naturellement sur les connaissances actuelles concernant les coronavirus semblables au SARS-CoV-2, dont la fragilité au chlore est avérée. Autrement dit, rien ne permet d’affirmer que le virus puisse survivre dans l’eau arrivant dans les robinets.

Deux jours plus tôt, la mairie de Paris avait déjà livré des précisions sur l’eau potable. Dans son message, la mairie a affirmé que l’eau de Paris était “protégée contre le coronavirus comme elle l’est contre toute menace biologique”. L’argument principal ? L’eau potable est traitée plusieurs fois avant d’arriver dans les foyers, par ozonation (ultra-violets) et par chloration.