in

Covid-19 : le nombre de morts en France est sous-évalué, voici pourquoi

Alors que le pic de la pandémie pourrait intervenir en France d’ici une semaine, le bilan continue de s’alourdir chaque jour un peu plus. Samedi soir, le ministère de la Santé faisait état de 562 morts pour 14 459 infectés. Mais pourquoi le chiffre des décès reste en deçà de la réalité ?

De jour en jour, le nombre de nouveau décès enregistrés se fait plus important. Il était de 112 en 24h ce samedi 21 mars. On compte également 6 172 malades hospitalisés dont 1 525 sont en réanimation. Parmi les personnes en réanimation, pas moins de 50% ont moins de 60 ans. Mais rappelons-le, ces chiffres ne sont que des estimations.

Le nombre d’infectés et de décès reste sous-évalué

Le nombre d’infectés au Covid-19 est celui qui est le plus sous-estimé, faute d’un nombre suffisant de tests en France, alors qu’un grand nombre d’infectés seraient asymptomatiques. “Si le nombre de personnes contaminées était évalué à 14.485, le niveau réel se situerait “entre 30.000 et 90.000”, explique ainsi Olivier Veran, ministre de la Santé.

Quant aux décès, le chiffre de 562 morts ne tient compte que des décès issus des hôpitaux. À ce chiffre, il faudra ajouter les décès liés à l’épidémie survenus dans les Ehpad ou bien à domicile. Pour cela, des tests post-mortem pourront être réalisés en cas de doute sur les raisons d’un décès.