in

Crise : Daech imagine des sanctions fiscales pour pallier son manque de revenus

Les ressources de Daech auraient diminué de 30% depuis l’année dernière, selon une récente étude. Depuis cette baisse, le groupe s’est montré très créatif pour rehausser ses revenus, et ce en taxant la population de différentes façons inédites.

La crise n’a pas de frontières, et cette dernière s’attaque même aux organisations terroristes les plus influentes du monde. C’est le cas de Daesh, coupable de dizaines d’attentats meurtriers dans le monde depuis quelques années. Selon IHS Jane’s, un institut spécialisé destiné à publier des rapports à propos des territoires sous domination de l’EI, l’organisation terroriste a perdu 22% de son territoire dans le courant de l’année 2015, occasionnant une perte de population, puisque 6 millions de personnes se voient imposer la loi de Daech, alors qu’ils étaient 9 millions auparavant.

15_Mar_-_main

« En mars 2016, les recettes mensuelles de Daesh ont chuté à 56 millions de dollars. Mi-2015, l’ensemble des recettes mensuelles de l’État islamique avoisinait les 80 millions de dollars » explique Ludovico Carlino, analyste en chef d’IHS Jane’s.

Cet institut, qui s’est intéressé aux nouvelles méthodes de taxation de la population, affirme qu’en plus de la perte de territoire, la production de pétrole de l’organisation est passée de 33 000 à 21 000 barils par jour, un véritable manque à gagner causé par les frappes aériennes menées par la Russie et la coalition réunie autour des États-Unis.

« Daesh augmente actuellement les impôts sur les services de base et cherche de nouvelles manières d’obtenir de l’argent de la population » indique l’analyste.

En effet, le groupe aurait instauré bon nombre de mesures visant à rééquilibrer ses revenus. Parmi ces dispositions, il y a des péages pour les camions et des « droits de sortie » imposés aux personnes quittant une ville. Plus surprenant encore, Daech facture des frais supplémentaires à quiconque demande l’installation ou la réparation d’une antenne parabolique.

Cependant, la mesure la plus incroyable est d’ordre religieuse. Daech fait payer des amendes aux personnes ne donnant pas les réponses justes à des questions posées sur le Coran. Enfin, en cas d’amende, l’organisation terroriste propose de payer en argent liquide afin de ne pas être soumis aux châtiments corporels.

Sources : Le PointLe Nouvel Observateur

Crédit image : IHS Jane’s