in

Dans ce “supermarché inversé”, tout est gratuit !

Crédits : capture YouTube / Actu-Environnement

En 2017, un concept de supermarché plutôt étonnant a vu le jour en Gironde. En effet, dans cet établissement, tout est gratuit. On y trouve de la vaisselle, des meubles, de l’électroménager, des jouets ou encore des livres. Ce concept marche tellement bien qu’un autre supermarché similaire est actuellement à l’étude.

Donner une seconde vie aux objets

La grande distribution est souvent pointée du doigt, notamment au sujet du gaspillage alimentaire, de l’utilisation à outrance d’emballages plastiques ou encore de la vente de produits non issus de circuits courts. Un article publié par L’Info Durable évoque toutefois un concept de supermarché très novateur : le SmicVal Market. Sa particularité ? Tous les produits disponibles sont gratuits, si bien que l’établissement ne dispose d’aucune caisse. Le SmicVal Market a fait son apparition à Vayres (Gironde) en 2017 sur le terrain d’une ancienne déchetterie après un investissement de deux millions d’euros. À l’origine de sa création, nous retrouvons le Syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation du Libournais Haute-Gironde.

Il s’agit en réalité davantage d’une déchetterie dont l’objectif est de donner aux objets une seconde vie et de leur trouver un nouveau propriétaire. L’établissement rencontre un fort succès, justement parce que tout y est gratuit. Les “clients” peuvent donc repartir avec les objets dont ils ont besoin sous une seule condition : habiter le département de la Gironde.

Crédits : capture YouTube / Actu-Environnement

Une tendance prenant de l’importance

En toute logique, le SmicVal Market a une dimension participative. Les personnes désirant se séparer d’un objet s’y rendent afin de le déposer et d’en faire profiter les autres. En échange, ils peuvent repartir avec un autre objet. Depuis sa création, ce lieu a permis d’éviter de jeter environ mille tonnes de produits en tout genre. Par ailleurs, le syndicat a réalisé une concertation citoyenne au cours des deux dernières années et pas moins de 500 personnes ont fait des propositions. Nombreux sont ceux qui désirent faire du SmicVal Market un espace de lien social, de rencontre et de réflexion autour de l’économie circulaire.

En outre, le syndicat porte d’autres projets, comme la construction d’un autre lieu similaire près de Libourne, toujours en Gironde, à l’endroit d’une ancienne déchetterie jugée obsolète. Les objectifs seront les mêmes, à savoir la réduction et la valorisation des déchets. Un permis de construire devrait arriver en 2022 pour une ouverture en 2024.

Par ailleurs, le syndicat désire inspirer les acteurs territoriaux afin de changer les habitudes. La charte Ma commune Zero Waste et ses engagements en matière de réduction des déchets et du gaspillage a pour objectif d’opérer des transformations. Depuis sa création, elle a été ratifiée par quarante communes du département. Cette tendance commence donc a prendre de l’importante et pourrait peut-être s’étendre à tout le territoire français dans un avenir plus ou moins proche.