in

En Turquie, il est possible de payer les transports en recyclant ses déchets !

Crédits : capture YouTube / TRT World

Depuis la rentrée, les habitants d’Istanbul (Turquie) peuvent obtenir des crédits sur leur carte de transport sans dépenser un centime. En effet, il leur suffit de mettre au recyclage leurs bouteilles en plastique !

Un nouveau système de collecte

Une nouvelle mesure est entrée en vigueur dans la capitale turque en septembre 2018, comme l’indiquait le quotidien Daily Sabah. Aujourd’hui, une centaine de points de collectes baptisés Smart Mobile Waste Transfer Machine se trouvent dans les rues de la ville. Au départ, seulement 25 de ces machines faisaient l’objet d’un test auprès de la population.

Celles-ci permettent aux voyageurs d’échanger leurs bouteilles en plastiques usagées contre du crédit à utiliser dans les transports en commun via la carte Istanbulkart. Par ailleurs, les machines sont capables de détecter si un déchet est recyclable ou non. En cas de réponse positive, le voyageur verra sa carte créditée. Cette sécurité vise à éviter les fraudes et la collecte de déchets non appropriés.

Crédits : Pixabay

Une solution innovante

Force est de constater qu’il s’agit ici d’un moyen intéressant pour la ville. En effet, cette dernière a trouvé une nouvelle façon d’organiser la collecte des déchets plastiques en suscitant la participation de la population. D’un autre côté, certains citoyens peu fortunés ont désormais une opportunité de faire des économies. L’avenir nous dira si d’autres villes européennes appliqueront cette même idée dans leurs rues, mais il faut savoir qu’il existe déjà un dispositif similaire à Pékin (Chine) depuis 2015 ou encore depuis peu en Indonésie (voir vidéo en fin d’article).

Le Daily Sabah rappelait qu’Istanbul et ses 15 millions d’habitants produisent environ 17 000 tonnes de déchets ménagers chaque jour. Or, seulement 6 000 tonnes de ces déchets finissent dans les centres de collecte et de recyclage de la ville. Évoquons également le fait que les bouteilles en plastique recyclées peuvent représenter une source d’énergie. Une seule d’entre elles produit suffisamment d’énergie pour alimenter une ampoule de 60 watts pendant plusieurs heures.

Il est vrai que faire participer la population en promettant une compensation semble être une solution intéressante. Depuis 2017 en France, des collecteurs de bouteilles plastiques tentent de convaincre les consommateurs d’adopter le bon geste en les récompensant avec de l’argent. La rémunération est de l’ordre de 2 cents pour une bouteille en plastique dont la contenance dépasse le litre et 1 cent pour les contenants plus réduits.

Sources : Daily SabahNews 18L’Info Durable

Articles liés :

Un projet de loi vise à remplacer le plastique des bouteilles par du verre

Coca-Cola admet consommer 3 millions de tonnes de plastique chaque année !

Cameroun : une association fabrique des pirogues avec des bouteilles en plastique

Notez cet article