in

Indonésie : des anti-masques condamnés à creuser les tombes des victimes du coronavirus !

Crédits :RachelMcCloudPhotography / iStock

Alors que dans de nombreux pays, la contestation du port du masque se fait de plus en plus sentir, l’Indonésie a pris une mesure plutôt radicale. Les autorités ont en effet condamné des personnes refusant de porter le masque à creuser les tombes des victimes du coronavirus Sars-CoV-2.

Une sentence radicale

En France, le port du masque est actuellement obligatoire dans les transports en commun et les espaces clos. Depuis peu, de plus en plus de villes le rendent obligatoire dans certaines rues ou zones. Toutefois, la contestation se montre de plus en plus vive, notamment sur les réseaux sociaux. Il y a quelques semaines, nous évoquions d’ailleurs les nombreuses fake news sur le sujet.

Celles-ci évoquent un risque d’hypoxie, c’est-à-dire un manque d’oxygène, qui serait causé par un port prolongé du masque. Citons également le risque d’empoisonnement au dioxyde de carbone (CO2) ou encore l’inutilité du masque en raison de mailles trop grosses, laissant tout simplement passer le virus. Or, ces fake news sont directement à la base de la contestation actuelle, dans notre pays, mais également dans ne nombreuses autres contrées. Cependant, il a été prouvé maintes fois que le port du masque était efficace pour endiguer l’épidémie.

En Indonésie, on ne plaisante pas avec les anti-masques. Selon un article du Jakarta Post datant du 10 septembre 2020, la justice de ce pays a condamné huit personnes de la province de Java oriental. Leur sentence ? Aider les fossoyeurs à creuser les tombes des victimes du coronavirus !

creuser tombe coronavirus indonésie
Crédits : capture écran Jakarta Post

En finir au plus vite avec l’épidémie

Les huit condamnés ont été arrêtés alors qu’ils n’avaient pas voulu porter leur masque après un rappel à la loi. Rappelons que l’Indonésie affiche un bilan d’environ 230 000 cas pour plus de 8 500 décès et craint une intensification de l’épidémie, ce qui l’a conduit à instaurer des règles très strictes. La sentence de ces personnes a donc également pour objectif d’envoyer un message clair aux personnes qui ne portent pas le masque.

Les condamnés ont travaillé en duo pour creuser les tombes et les consolider avec des planches. Il faut également savoir qu’actuellement, les fossoyeurs viennent à manquer dans certaines zones du pays. Ainsi, l’utilisation des anti-masques pour creuser les tombes représente à la fois un moyen de les éduquer tout en comblant un manque de main-d’œuvre.

Comme beaucoup d’autres pays, l’Indonésie désire en finir très vite avec l’épidémie qui a également un impact direct sur l’économie (commerce, tourisme, etc.) ainsi que l’éducation, ce qui explique ce genre de mesures radicales. En effet, les commerces jugés “non essentiels” peuvent accueillir seulement 25 % de leur clientèle habituelle et les restaurants ont juste le droit de proposer de la nourriture à emporter. Par ailleurs, les écoles, parcs et lieux touristiques ont été contraints de fermer et le resteront jusqu’à nouvel ordre.