in

L’Allemagne veut bannir les automobiles essence et diesel dès 2030

Après la Norvège et les Pays-Bas, c’est au tour de l’Allemagne de vouloir modifier son parc automobile, dans le but de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. L’engagement n’est pas encore pris, mais la proposition semble être séduisante.

“Toutes les nouvelles voitures immatriculées en Allemagne doivent être zéro émission d’ici 2030 au plus tard si nous voulons respecter nos objectifs de réduction de la pollution fixés à 2050” a déclaré Rainer Baake, secrétaire d’État au ministère fédéral de l’Économie et de l’Énergie, lors d’une conférence sur le climat organisée à Berlin par le journal local Tagesspiegel.

Divers médias annoncent que l’engagement est d’ores et déjà pris, mais en réalité, il s’agit d’une déclaration d’intention d’un membre du gouvernement issu de l’opposition. Ainsi, le chemin sera encore long afin qu’une telle initiative soit effective en Allemagne.

Les Pays-Bas, la Norvège, mais également l’Inde ont déjà adopté une telle mesure. L’interdiction des voitures à moteur thermique est une décision importante à prendre puisqu’elle implique en renouvellement du parc automobile, et ce dernier a été estimé à une vingtaine d’années en Allemagne. Ainsi, si la mesure est adoptée, l’Allemagne pourrait bannir ce type de véhicule dès 2030.

Après cette date, les véhicules commercialisés devraient être 100% électriques et l’on devrait également voir se démocratiser d’autres véhicules comme ceux tournant à l’hydrogène. Depuis le scandale Volkswagen, l’Allemagne multiplie les initiatives allant vers une énergie plus propre, par exemple faire rouler d’ici 2020 environ un million de véhicules électriques hybrides ou rechargeables, pour un objectif porté à 6 millions après 2030.

La situation actuelle est totalement déséquilibrée puisque le parc automobile est constitué de 30 millions de véhicules à essence, 15 millions de diesels, faisant face aux 130.000 véhicules hybrides et aux 25.000 voitures 100% électriques. L’enjeu économique d’une interdiction des véhicules à moteur thermique devrait se confronter à une farouche opposition des conservateurs. En effet, l’industrie automobile allemande est une des plus fiables et prisée au monde. Ainsi, l’avenir nous dira si le projet de loi des écologistes verra le jour ou deviendra une utopie.

Sources : Comité des Constructeurs Français d’AutomobilesClubicPositivR