in

L’après-Coronavirus : vers un avenir plus écologique ?

Crédits : Akil Mazumder / Pexels

Cette période de confinement, qui dure depuis maintenant une vingtaine de jours, aura eu un impact positif sur l’environnement. Un air plus sain, moins de pollution et une nature qui reprend sa place, voici notre quotidien désormais. Mais une question demeure, qu’en sera-t-il lors du post-confinement ? Plusieurs organisations prévoient des solutions plus vertes pour continuer sur le chemin d’un monde plus écologique.

Un bilan encourageant

Les précédentes élections européennes ont été une véritable révélation face à ce que pensent bon nombre de Français. En effet, cette percée inattendue du parti écologique montre que le réchauffement climatique est un sujet important. Il ne doit pas être mis de côté ou balayé. De nombreuses personnalités alertaient et continuent de le faire pour un monde plus vert et pour lutter contre le réchauffement climatique. Le confinement a été très bénéfique pour cette lutte, comme l’ont prouvé les nombreux clichés de l’Agence Spatiale Européenne.

En effet, de nombreuses études montrent que la pollution due aux déplacements quotidiens des Français en voiture est bien moins importante. Dans toutes les régions de France et dans le monde, on note des changements majeurs. On voit des eaux plus propres, des chants d’oiseaux à Paris que l’on entendait plus avec la circulation. Toutefois, ce bilan est à nuancer avec la présence importante de particules fines causée par le chauffage des habitations. La question centrale est désormais de savoir comment conserver ces bonnes résolutions qui sont quelque peu forcées par la situation.

 

Des solutions sur le long terme

Une majeure partie des Français souhaiterait qu’il y ait plus de pouvoir donné aux commerces et aux producteurs nationaux. C’est ce qui ressort ces derniers jours au sujet de l’après-confinement. Plusieurs organisations se mobilisent pour proposer également des solutions écologiques pour maintenir ces bonnes nouvelles pour l’environnement. 15 associations se sont regroupées pour lancer “une pétition pour un Jour d’Après écologique, féministe et social“. Parmi elles, on retrouve Greenpeace avec la pétition qui se trouve en page d’accueil ou encore la Fondation Copernic. Ces associations se mobilisent aujourd’hui pour tenter de faire adopter une politique plus verte et plus respectueuse de l’environnement.

Ce que demande la pétition, c’est des subventions et plus de moyens donnés à la lutte pour le climat et en faveur de l’environnement. Les associations demandent également une fiscalité plus juste et des impôts sur les plus grandes fortunes. La pétition est donc en faveur d’un avenir plus égalitaire et équitable entre tous. Ce futur est aussi voulu féministe, c’est-à-dire en faveur de l’égalité hommes-femmes, qui rappelons-le n’est toujours pas acquise. Il faut également repenser la politique pour rendre la société plus verte et pour lutter contre le réchauffement climatique qui détruit la plupart des écosystèmes du monde entier. Des parlementaires ont notamment mis en ligne une plateforme spécifique, appelée Le Jour d’Après. Il s’agit de demander aux citoyens ce qu’ils souhaiteraient mettre en place afin de recueillir leurs idées et proposer des solutions adéquates.

L’idée est de construire ensemble un avenir plus vert, plus respectueux de l’environnement, et ce, dès que le confinement sera levé. En effet, tous les bons chiffres et bonnes choses qui arrivent actuellement à la nature doivent nous faire prendre conscience de l’impact que nous avons sur elle, afin de prendre les mesures adéquates et responsables lorsque le confinement sera levé.