in

Les quartiers Nord de Marseille veulent transformer un ancien McDonald’s en fast food social

Crédits : L'Après M / Facebook

L’ancien McDonald’s du quartier de Saint-Barthélémy est aujourd’hui une plateforme sociale venant en aide aux plus démunis. Toutefois, les murs appartiennent toujours au géant du hamburger. Les responsables de l’initiative désirent ainsi aujourd’hui racheter les lieux afin de créer une société citoyenne immobilière.

Un projet ambitieux avec l’aide de la ville

L’ancien McDonald’s de Saint-Barthélémy dans le 14e arrondissement de Marseille a fait l’objet d’une liquidation judiciaire en décembre 2019. Depuis, ce dernier est devenu un lieu d’entraide sociale à destination des plus démunis. Comme l’explique 20 Minutes dans un article du 10 mai 2021, les locaux appartiennent toujours à McDonald’s. Toutefois, les porteurs du projet désirent racheter l’ancien restaurant afin d’en être officiellement propriétaires. Selon Fathi Bouaroua, qui est à l’origine de l’association “L’Après M”, l’objectif est de créer une société citoyenne immobilière de 50 000 personnes. Chaque part coûtera 25 euros pour un montant total de 1,25 million d’euros.

Cependant, si le géant américain se dit prêt à vendre les murs, il ne veut pas traiter avec les porteurs du projet en raison d’un conflit. Fathi Bouaroua a toutefois affirmé avoir sollicité une médiation de la ville. Ainsi, le maire de Marseille serait prêt à soutenir le projet en faisant l’intermédiaire. Autrement dit, McDonald’s revendrait les locaux à la ville de Marseille qui à son tour les céderait aux bénévoles de L’Après M.

après M fast food solidaire 2
Le slogan de l’association colle parfaitement au concept.
Crédits : L’Après M / Facebook

Une souscription déjà ouverte

Depuis le tout premier confinement, environ 100 000 personnes ont pu récupérer des colis alimentaires dans ce lieu. Désormais, le but est d’en faire un fast food social et ainsi servir des “burgers solidaires”. Une étude de faisabilité a permis d’affirmer la possibilité de gérer un tel établissement avec 37 salariés. L’objectif final est d’atteindre le nombre de 77, soit autant d’employés qu’avait le restaurant lorsqu’il était encore en activité.

“Si on arrive rapidement à faire monter l’euromètre, la ville s’empressera de proposer à McDonald’s de l’acheter. Nous pensons que dans les deux mois, si on peut obtenir la moitié de nos espérances, nous serons déjà en capacité d’acheter puisque le lieu est estimé entre 600 000 et 700 000 €, soit la moitié de la somme que nous voulons récolter”, a déclaré Fathi Bouaroua.

Selon l’intéressé, l’association désire racheter les murs en 2022. Cependant, la souscription est déjà ouverte depuis le 15 mai 2021. Celle-ci offre la possibilité d’obtenir directement une part de la future société citoyenne immobilière. Un site Internet permettra également de finaliser cette procédure en ligne. Sur sa page Facebook, L’Après M a publié les images du lancement de la société et les premiers amateurs ont pu acquérir leur part !