in

L’Empire Atlantium : Cette micro-nation “humaniste” située à 4h de Sydney

Un court-métrage traite de la micro-nation Atlantium, située à quatre heures de la ville australienne de Sydney. Quelques milliers de personnes vivent ici en prônant des valeurs humanistes. Atlantium se dit être un “État-nation très sophistiqué aussi sérieuse qu’un État légitime”.

Créé en 1981, l’Empire d’Atlantium de son vrai nom est le fruit de l’imagination de trois adolescents : George Francis Cruickshank, Geoffrey John Duggan et Claire Marie Coulter, tous originaires de Sydney. Si à l’origine, le trio s’établit sur un terrain de 10 m² à Narwee, dans la banlieue sud de la ville, celui-ci achète un appartement de 61 m² en 1999 à Potts Point, toujours dans la banlieue de Sydney, afin d’accroitre son territoire ou plutôt sa zone d’influence. Cette seconde acquisition intervient après une décennie d’inactivité puisque les membres avaient pris des chemins différents dans leur vie respective avant de se retrouver par la suite.

Cependant, la micro-nation prend plus d’ampleur en 2008 avec l’acquisition d’un terrain de 76 hectares constitué principalement de forêt et d’enclos à moutons à environ 350 kilomètres au sud-ouest de Sydney, en Nouvelle-Galles-du-Sud. Baptisé “Province d’Aurora”, le site est la nouvelle capitale d’Atlantium. L’endroit est décrit comme étant la “capitale administrative globale, point focal de cérémonie et patrie spirituelle”.

Atlantium, qui déclare être “un antidote rafraîchissant à l’autocratie réactionnaire d’un bon nombre de micro-nations”, se poste en faveur du laïcisme, d’un droit à la liberté de circulation sans restriction internationale, de l’avortement, ainsi que d’une réforme d’un calendrier décimal. Cette micro-nation deux fois plus étendue que le Vatican (voir schéma ci-dessous) tente de montrer son sérieux par ses idées et son organisation, en plus d’avoir son propre drapeau, son hymne et bien sûr sa pyramide de quatre mètres de hauteur, la seule d’Australie selon George Francis Cruickshank dont le “titre officiel est Majesté impériale George deuxième du nom, empereur et premier parmi les égaux… mais vous pouvez m’appeler George”, comme il le déclare à la chaine ABC.

“Dans un monde globalisé, le but d’Atlantium est de proposer aux gens la possibilité de réaliser leur potentiel avant toute chose” explique l’intéressé.

En effet, la micro-nation se montre progressiste en termes de droits sociaux comme évoqué plus haut, mais le plus surprenant reste sa position favorable au suicide assisté, que les Pays-Bas désirent légaliser depuis peu. Enfin, 3000 citoyens revendiqués par Atlantium ne vivent pas tous sur le site d’Aurora, mais seraient cosmopolites selon George qui évoque des ressortissants provenant “du Maroc en Azerbaïdjan, en passant par le Zimbabwe”.

Voici la vidéo de 5 minutes traitant d’Atlantium :

Sources : ABC OnlineKonbini