in

“Sauver mon bar” : la nouvelle plateforme pour aider nos gérants

Crédits : 12019 / Pixabay

Depuis maintenant plusieurs semaines la France est quasiment à l’arrêt. Beaucoup de commerces ont dû fermer leur porte du jour au lendemain : les écoles, les universités, puis tous les magasins excluant ceux de première nécessité. Il s’agit d’une situation inédite et imprévisible qui laisse beaucoup d’entrepreneurs dans l’embarras. Aucun revenu ne peut en effet rentrer. Deux jeunes hommes ont ainsi réfléchi à une manière d’aider quelques-uns de ces commerces, notamment les bars et les restaurants. En effet, ils ont lancé une plateforme « Sauver mon bar » quelques jours après l’annonce du confinement.

Un mouvement de solidarité

Samuel Guillot et Vincent Wargnier sont deux étudiants de l’école ECE à Paris, l’un est Normand et l’autre Grenoblois. Ces deux esprits se sont rencontrés afin de venir en aide aux lieux qui animent les villes et les soirées. Une initiative solidaire mise en place suite au sentiment de détresse exprimé par ces différents commerçants. Les deux jeunes étudiants, disposant de temps pendant le confinement, ont décidé de mettre à profit leurs différentes compétences. Ils ont voulu agir à leur manière pour aider les gérants de bars ou restaurants.

Tout n’était pas fonctionnel au lancement de l’application, le lendemain de l’annonce du confinement. Cependant, le surlendemain, il y avait déjà plusieurs inscrits. L’objectif était d’apporter un peu de revenus aux différents commerces afin que ceux-ci n’aient pas le malheur de mettre la clé sous la porte à cause de cette crise sanitaire.

Sauvermonbar
Crédits : Vincent Wargnier / Samuel Guillot

Une initiative très simple fonctionnant avec des cartes cadeaux.

« Quelques jours après le lancement de notre projet, nous accueillons nos premiers gérants qui pouvaient s’inscrire. La semaine suivante, les moyens de paiement étaient développés et nous avons pu enregistrer les premières ventes de cartes cadeaux », explique Samuel Guillot

Comment ça fonctionne ? Les gérants s’identifient sur le site en tant que tel en rentrant le nom de leur commerce. Ensuite, ils rentrent les prix de leurs différentes cartes cadeaux et la valeur qu’elles auront dans le bar ou restaurant. Les clients viennent ensuite sur le site afin de trouver leur bar où ils iront après le confinement. Ils payent en achetant une carte cadeau, avec différents prix selon les établissements. Une fois l’achat de la carte effectué, ils reçoivent un mail avec un QR code qu’ils utiliseront le moment venu. Le gérant scannera alors ce code pour le valider.

Cette démarche solidaire permet aux utilisateurs de percevoir une petite trésorerie en attendant la réouverture. C’est une sorte d’engagement et ça permet aussi de rassurer les gérants sur le fait qu’ils auront des clients à la réouverture.

Carte de France
Capture d’écran : Sauvermonbar.fr

Une application en plein essor

Pour se faire connaître, Samuel et Vincent doivent toucher un supplément de 10 % sur le prix d’achat du client afin d’assurer le prix des publicités auquel s’ajoutent les frais Paypal. Toutefois, le gérant touche bien le prix qu’il a fixé, sans frais supplémentaires. Le site répertorie aujourd’hui environ 80 restaurants et bars qui sont principalement situés en Île-de-France et Rhône-Alpes. C’est encore peu par rapport à tous les commerces qui existent et sont en difficulté. Samuel, originaire du Cotentin dans la Manche, s’exprime concernant les bars et restaurants de sa région.

« Pour le moment, très peu de bars & de restaurants se sont inscrits dans la manche et j’aimerais de tout cœur pouvoir aider les bars & restaurants en difficultés. »

Aujourd’hui, leur démarche a pu transférer 1500 euros aux gérants qui ont vendu des cartes. Avec plus de 100 cartes cadeaux déjà vendues, les deux jeunes étudiants espèrent pouvoir voir ces chiffres augmenter.

Leur objectif est de pouvoir aider les bars et restaurants à travers cette crise. Pour eux, il serait très ennuyant de voir différents commerces fermer à la suite de cette pandémie. «Comment va-t-on pouvoir fêter la fin du confinement si toutes nos adresses préférées sont obligées de mettre la clé sous la porte avant la fin de la crise ?», concluent-ils. Vincent et Samuel font donc tout leur possible pour les aider dans cette période difficile. Une initiative solidaire qui redonne de l’espoir pour les commerçants en difficulté.