in

Où se trouvent les populations ayant le plus faim sur Terre ?

Une infographie récente signée par le National Geographic renseigne sur l’évolution de la part de la population en sous-alimentation par pays, et indique si les objectifs de l’ONU ont été atteints quant à la réduction de la faim dans le monde.

Une infographie éditée et publiée le 27 mai 2015 dans National Geographic nous informe que depuis prés de 25 ans, la sous-alimentation dans le monde touche 18,6 % pour cent de la population. Ce document permet de penser que ce pourcentage pourrait tomber à 10,9 % pour 2014-16. Le but de l’ONU quant à réduire de moitié la part de la population mondiale sous-alimentée est presque atteint, mais il subsiste des failles. En effet, certains pays ont atteint leur objectif, tandis que certains progressent et d’autres voient leur situation se dégrader.

D’une manière générale, la faim frappe surtout les pays d’Afrique (hors Afrique du Sud et Maghreb), l’Asie (hors Japon et Corée du Sud) ainsi que certains pays d’Amérique centrale et du sud. En 1990-92, ces trois zones étaient très touchées par le phénomène, alors que la part des sous-alimentés diminue progressivement avec les années qui suivent.

L’Amérique centrale et du sud-est en 2014-16 pratiquement à l’abri, sauf quelques pays tels que Haïti principalement (53,4 % de sous-alimentés), et d’autres comme le Honduras (23 %), le Nicaragua (16,6 %), ou encore la Bolivie (15,9 %). Les prévisions estiment qu’Haïti devrait progresser lentement, tandis que le Guatemala devra faire face à une forte détérioration de sa situation (actuellement 15,6 % de sous-alimentes).

L’Asie, très en proie à la faim en 1990-92, voit sa situation globale s’améliorer puisque la plupart des pays ont fait reculer la faim, bien que l’on soit encore loin d’une situation idéale. Par exemple la Chine, pays le plus peuplé au monde (1,357 milliards d’habitants en 2013), comportait 23,9 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 9,3 % aujourd’hui. Les plus fortes progressions sur ce continent sont la Birmanie avec 62,6 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 14,2 % aujourd’hui, ainsi que le Bangladesh (32,8 % en 1990-92 contre 16,4 % aujourd’hui).

Dans le Caucase, la Géorgie est passée de 56,5 % de sous-alimentés en 1990-92 à 7,4 % aujourd’hui, constituant une avancée exceptionnelle. Au Moyen-Orient, l’Irak devrait avoir un futur plutôt noir, seul pays ou les prévisions indiquent une dégradation continuelle de la situation.

Les mauvais élèves en Asie sont la Corée du Nord et le Tadjikistan. Ces deux pays avaient respectivement 23,3 % et 28,1 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 41,6 % et 33,2 % aujourd’hui. Les prévisions concernant ces deux pays sont catastrophiques, synonymes de détérioration d’une situation déjà alarmante.

En Afrique, les choses avancent plus lentement. En effet, si le Maghreb et l’Afrique du Sud sont peu concernés par la faim, d’autres sont maintenus dans la misère, alors que les situations au cas par cas ont tendance à lentement s’arranger, et ce d’une manière générale. Parmi les plus fortes progressions se trouvent l’Angola (63,5 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 14,2 % aujourd’hui) et le Mozambique (56,1 % en 1990-92 contre 25,3 % aujourd’hui). Les mauvais élèves sur ce continent sont incarnés par la Tanzanie et Madagascar, avec respectivement 24,2 % et 27,3 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 32,1 % et 33 % aujourd’hui.

Enfin, il y avait en 1990-92 quelques pays extrêmement touchés, aujourd’hui en évolution lente, mais prometteuse, tels que l’Éthiopie (74,8 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 32 % aujourd’hui), le Tchad (59,1 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 34,4 % aujourd’hui), ou encore le Rwanda (55,6 % de sous-alimentés en 1990-92 contre 31,6 % aujourd’hui). Les prévisions pour le continent africain estiment que certains pays seront en mauvaise posture au niveau de la faim, parmi lesquels : Madagascar, la Centrafrique, la Namibie, la Zambie, l’Ouganda, la Sierra Leone, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Capture d’écran 2015-06-05 à 15.32.58
Crédits : National Geographic

La suite de l’infographie nous renseigne sur les objectifs de l’ONU par pays quant au recul de la faim. Parmi les plus belles évolutions ayant conduit au succès des objectifs, nous avons des pays comme le Bénin, la Birmanie, Djibouti, l’Angola, le Bangladesh, le Mozambique, ou encore l’Éthiopie. Parmi les pays pour lesquels le chemin sera encore long avant d’atteindre les objectifs : Madagascar, Haïti, le Tchad, la Centrafrique ou encore le Yémen.

Il y a 15 ans, pas moins de 1 milliard de personnes étaient en situation d’extrême pauvreté (sur 6,09 milliards au total) contre 795 millions aujourd’hui (sur 7,16 milliards).

>> Voir l’infographie

Sources : National Geographic — Statistiques Mondiales